GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    1. Vivre dans une ville «trompe l'oeil» : Beyrouth, Liban

    Emmanuelle Bastide.

      Cet été, 7 milliards de voisins vous emmène à la découverte de villes du monde ! Dans un monde en proie à une globalisation, en quoi se démarquent-elles des autres villes ? Comment ces villes sont-elles perçues par les expatriés ? Comment vit-on dans ces villes ? Qu’ont-elles de spécifique ? Petit panorama de villes du monde en deux semaines…

      Aujourd'hui, nous partons pour Beyrouth ! Située entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe, la capitale libanaise compte 1,2 million d'habitants. Ville économique mais aussi culturelle, Beyrouth a longtemps souffert des conflits avec les pays limitrophes. Depuis, la ville se reconstruit...

      - Delphine Minoui, ancienne correspondante du Figaro à Beyrouth. Auteur de Les Pintades à Téhéran : Chroniques de la vie des Iraniennes, leurs adresses, leurs bons plans, (Paris, LGF/Le Livre de Poche) de Tripoliwood (Paris, Grasset, 2011) et de Moi, Nojout, dix ans et divorcée. (Michel Lafon)

      - Sylvain Arthus, chef cuisinier à la Table d'Alfred, restaurant de gastronomie française.


      Pour aller plus loin, lire l'ouvrage de Muriel ROZELIER Une vie de pintade à Beyrouth (Le livre de poche)

      Chansons diffusées pendant l'émission :

      « Samar » de  Yasmine Hamdan

      « Betfill » de  Ragheb Alama

      « Betfakkar Fi Eh »  de Nancy Ajram
       

      Prochaine émission

      Femmes de djihadistes : complices aveugles ou victimes volontaires ?

      Femmes de djihadistes : complices aveugles ou victimes volontaires ?
      Elles s’appellent Izzana, Diane ou Soumya et ont partagé l’intimité des terroristes en France et au delà. Longtemps oubliées des médias et des policiers, cataloguées comme des victimes coupées (…)
      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.