Maroc: risque d'effondrement des maisons de la médina de Casablanca - RFI

 

  1. 16:33 TU Priorité santé
  2. 17:00 TU Journal
  3. 17:10 TU La bande passante
  4. 17:30 TU Journal
  5. 17:33 TU La bande passante
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Sessions d'information
  8. 18:30 TU Sessions d'information
  9. 19:00 TU Journal
  10. 19:10 TU Grand reportage
  11. 19:30 TU Journal
  12. 19:40 TU Accents d'Europe
  13. 20:00 TU Journal
  14. 20:10 TU Couleurs tropicales
  15. 20:30 TU Journal
  16. 20:33 TU Couleurs tropicales
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Grand reportage
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Danse des mots
  21. 22:00 TU Sessions d'information
  22. 22:30 TU Sessions d'information
  23. 23:00 TU Journal
  24. 23:10 TU Autour de la question
  25. 23:30 TU Journal
  1. 16:33 TU Priorité santé
  2. 17:00 TU Journal
  3. 17:10 TU La bande passante
  4. 17:30 TU Journal
  5. 17:33 TU La bande passante
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Sessions d'information
  8. 18:30 TU Sessions d'information
  9. 19:00 TU Journal
  10. 19:10 TU Grand reportage
  11. 19:30 TU Journal
  12. 19:40 TU Accents d'Europe
  13. 20:00 TU Journal
  14. 20:10 TU Couleurs tropicales
  15. 20:30 TU Journal
  16. 20:33 TU Couleurs tropicales
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Autour de la question
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Autour de la question
  21. 22:00 TU Sessions d'information
  22. 22:30 TU Sessions d'information
  23. 23:00 TU Journal
fermer

Reportage Afrique

Maroc: risque d'effondrement des maisons de la médina de Casablanca

Léa-Lisa Westerhoff
Maroc: risque d'effondrement des maisons de la médina de Casablanca
 

Au Maroc, plus de 140 000 familles vivent dans des maisons qui risquent de s’effondrer. La majorité d’entre elles sont dans la médina de Casablanca. Le quartier le plus ancien et le plus peuplé de la capitale économique avec 45 000 personnes qui vivent sur 47 hectares.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.