GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
Aujourd'hui
Samedi 29 Avril
Dimanche 30 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le pape François a atterri au Caire (journaliste AFP)
    • Les Etats-Unis n'excluent pas le dialogue direct avec la Corée du Nord (Tillerson)
    • Erdogan veut écrire avec Trump une «nouvelle page» des relations turco-américaines

    Clément Duhaime, n°2 de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

    Christophe Boisbouvier.

    « Le Gabon pris la décision de faire en sorte qu'à la fin du primaire, l'anglais comme langue internationale soit enseignée, c'est tout à fait dans l'air du temps. Il y a des pays comme le Canada et la France qui le font déja, ne tombeons pas dans le combat ringard de dire, hors du français, point de salut. Il faut se battre pour la diversité linguistique ».

    La Francophonie n'est-elle pas en train de négliger son ADN, à savoir la langue française elle-même ? C'est la question que pose le diplomate congolais Henri Lopes, au lendemain de la décision du Gabon d'introduire l'anglais comme langue de travail.

    Réponse aujourd'hui du n°2 de l'Organisation internationale de la Francophonie, le Canadien Clément Duhaime. Quelques jours avant le sommet de Kinshasa, l'administrateur de l'OIF répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.