GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: le Burkina Faso ne disputera pas la CAN 2019 malgré sa victoire face à la Mauritanie (1-0). L’Angola est qualifiée.
    • Le groupe Etat islamique vaincu «à 100%» en Syrie, affirme le président américain Donald Trump sur Twitter

    Paul Mwilambwe, policier congolais, témoin du meurtre de Floribert Chebeya

    Christophe Boisbouvier.

    « C’est le général Numbi qui a intimé l’ordre au major Christian. Et lorsqu’il a donné cet ordre, il a dit au major Christian que cet ordre vient du président de la République. Ça c’est le major Christian qui me le rapporte. D’abord l’ordre est venu : toute personne qui accompagnerait Chebeya, que ça soit son fils, que ça soit son collègue, que ça soit son épouse, doivent subir le même sort que Chebeya. Et il m’a dit : "Voyez dans la voiture. Son chauffeur, on l’a déjà exécuté". J’ai regardé la voiture et j’ai vu un corps sans vie. Et lorsque je parle avec le major Christian, les policiers sont en train de continuer à étouffer Chebeya. »

    RFI a pu interviewer en exclusivité Paul Mwilambwe, ce policier congolais qui affirme avoir assisté au meurtre du militant des droits de l’homme, Floribert Chebeya, assassiné en juin 2010. Il affirme également que le commanditaire de l’assassinat était le général John Numbi, chef de la police à l’époque, qui aurait agi sur ordre de la présidence. Ce témoignage avait été révélé en premier par le réalisateur belge Thierry Michel, auteur du film L’affaire Chebeya, crime d’État ? Paul Mwilambwe affirme avoir été plusieurs fois enlevé et menacé d’exécution en RDC avant qu’il ne parvienne à quitter le pays. Il vit depuis dans la clandestinité dans un pays d’Afrique.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.