Le premier vol du «Neuron» - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute C'EST PAS DU VENT 2D

 

  1. 01:33 TU C'EST PAS DU VENT 2D
  2. 02:00 TU Journal
  3. 02:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  4. 02:30 TU Journal
  5. 02:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  6. 03:00 TU Journal
  7. 03:15 TU Sessions d'information
  8. 03:30 TU Journal
  9. 03:33 TU Sessions d'information
  10. 03:40 TU DANSE DES MOTS 1
  11. 04:00 TU Journal
  12. 04:15 TU Sessions d'information
  13. 04:30 TU Journal
  14. 04:33 TU Sessions d'information
  15. 04:37 TU Grand reportage
  16. 04:57 TU Sessions d'information
  17. 05:00 TU Journal
  18. 05:15 TU Sessions d'information
  19. 05:30 TU Journal
  20. 05:40 TU Sessions d'information
  21. 05:50 TU Sessions d'information
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:15 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:43 TU Sessions d'information
  1. 01:33 TU Musiques du monde
  2. 02:00 TU Journal
  3. 02:10 TU Musiques du monde
  4. 02:30 TU Journal
  5. 02:33 TU Musiques du monde
  6. 03:00 TU Journal
  7. 03:15 TU Sessions d'information
  8. 03:30 TU Sessions d'information
  9. 04:00 TU Journal
  10. 04:15 TU Sessions d'information
  11. 04:30 TU Sessions d'information
  12. 05:00 TU Journal
  13. 05:15 TU Sessions d'information
  14. 05:30 TU Sessions d'information
  15. 06:00 TU Journal
  16. 06:15 TU Sessions d'information
  17. 06:30 TU Journal
  18. 06:43 TU Sessions d'information
  19. 07:00 TU Journal
  20. 07:10 TU Sessions d'information
  21. 07:30 TU Sessions d'information
  22. 08:00 TU Journal
  23. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  24. 08:30 TU Journal
  25. 08:40 TU Appels sur l'actualité
fermer

Lignes de défense

Le premier vol du «Neuron»

Olivier Fourt
Le premier vol du «Neuron»
 

Le constructeur Dassault Aviation et la DGA ont fait voler pour la première fois ce samedi 1er décembre, le drone furtif Neuron. Il préfigure la future génération d’avion de combats non pilotés. L’appareil s’est posé à 8 h 45 sur la base d’Istres dans le sud de la France, après un vol inaugural de 25 minutes au-dessus d’une zone très peu peuplée de Camargue. La trajectoire de cet avion sans pilote a été suivie par un radar spécial (bande Ku), un radar de précision, un avion Rafale d’accompagnement, des équipes en « salle d’écoute » chargées de la télémétrie, et deux pilotes d’essais au sol ont « géré » le vol du Neuron depuis une station au sol. Olivier Fourt s’est rendu cette semaine au centre d’essais du constructeur.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.