Andry Rajoelina, président de la transition malgache - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Priorité santé

 

  1. 09:10 TU Priorité santé
  2. 09:30 TU Journal
  3. 09:33 TU Priorité santé
  4. 10:00 TU Journal
  5. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  6. 10:30 TU Journal
  7. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  8. 11:00 TU Journal
  9. 11:15 TU Sessions d'information
  10. 11:30 TU Journal
  11. 11:33 TU Sessions d'information
  12. 12:00 TU Journal
  13. 12:10 TU Sessions d'information
  14. 12:30 TU Journal
  15. 12:33 TU Sessions d'information
  16. 12:40 TU Grand reportage
  17. 13:00 TU Journal
  18. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  19. 13:30 TU Journal
  20. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 14:00 TU Journal
  22. 14:10 TU Autour de la question
  23. 14:30 TU Journal
  24. 14:33 TU Autour de la question
  25. 15:00 TU Journal
  1. 09:10 TU Priorité santé
  2. 09:30 TU Journal
  3. 09:33 TU Priorité santé
  4. 10:00 TU Journal
  5. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  6. 10:30 TU Journal
  7. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  8. 11:00 TU Journal
  9. 11:15 TU Sessions d'information
  10. 11:30 TU Journal
  11. 11:33 TU Sessions d'information
  12. 12:00 TU Journal
  13. 12:10 TU Grand reportage
  14. 12:30 TU Sessions d'information
  15. 13:00 TU Journal
  16. 13:10 TU Sessions d'information
  17. 13:30 TU Journal
  18. 13:33 TU Danse des mots
  19. 14:00 TU Journal
  20. 14:10 TU Autour de la question
  21. 14:30 TU Journal
  22. 14:33 TU Autour de la question
  23. 15:00 TU Journal
  24. 15:10 TU Radio foot internationale
  25. 15:30 TU Journal
fermer

Invité Afrique

Andry Rajoelina, président de la transition malgache

Christophe Boisbouvier
Andry Rajoelina, président de la transition malgache
 
Christophe Boisbouvier.

« Le retour de l’ancien président à Madagascar, avant le processus électoral, pourrait engendrer des conséquences inimaginables. (…) Je pense qu’il y a un risque énorme… La question qui se pose : “est-ce que ce retour, si cela se fait, ramènera la stabilité à Madagascar ?” Est-ce qu’on pourrait imaginer qu’il y aurait des élections dans la paix dans le cas où l’ancien président rentre à Madagascar avant les élections ? ».

Coup de théâtre le 12 décembre 2012. Marc Ravalomanana a annoncé qu'il ne se présenterait pas à la prochaine élection prévue en mai 2013 à Madagascar. En revanche, après bientôt quatre ans d'exil, l'ancien président souhaite rentrer dans son pays.

Qu'en pense son adversaire, Andry Rajoelina, qui préside actuellement la transition ? Le numéro un malgache est arrivé mardi à Paris, où il a rencontré Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères. A l'issue de cette rencontre, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.