Cissé Ibrahima Bacongo, ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU Sessions d'information
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU Sessions d'information
  5. 17:40 TU Orient hebdo
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  8. 18:30 TU Journal
  9. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:30 TU Journal
  12. 22:00 TU Journal
  13. 22:10 TU Archives d'Afrique
  14. 22:30 TU Journal
  15. 22:40 TU Archives d'Afrique
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Atelier des médias
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Atelier des médias
  20. 17:00 TU Journal
  21. 17:10 TU Dimanche politique
  22. 17:30 TU Journal
  23. 17:33 TU Sessions d'information
  24. 17:40 TU Littérature sans frontières
  25. 18:00 TU Journal
  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU Sessions d'information
  5. 17:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Archives d'Afrique
  8. 18:30 TU Journal
  9. 18:40 TU Archives d'Afrique
  10. 22:00 TU Journal
  11. 22:10 TU Archives d'Afrique
  12. 22:30 TU Journal
  13. 22:40 TU Archives d'Afrique
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  16. 23:30 TU Journal
fermer

Invité Afrique

Cissé Ibrahima Bacongo, ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Christophe Boisbouvier
Cissé Ibrahima Bacongo, ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
 
Cissé Ibrahim Bacongo.

« Selon les informations dont nous disposons, ces étudiants avaient été manipulés. A quelle fin, je n’en sais rien, mais tout est rentré dans l’ordre. Aujourd’hui, vendredi, nous allons assister à une cérémonie organisée par les étudiants de toutes les familles syndicales. Et à l’issue des travaux une charte sur la non-violence va être signée par tous les étudiants, mais aussi je crois, par les enseignants des différents syndicats. »

Le défi étudiant en Côte d’Ivoire... Après 18 mois de fermeture, les cinq universités du pays sont ouvertes depuis septembre 2012. Mais la grogne monte à l’université Houphouët-Boigny d’Abidjan, où une plate-forme étudiante a appelé à la grève, il y a deux semaines.

Cissé Ibrahima Bacongo est le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’est aussi un vieux compagnon de route d’Alassane Ouattara au sein du Rassemblement des Républicains (RDR). En ligne d’Abidjan, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

 

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.