Johannesburg : à Diepsloot, la situation sanitaire de nombreux habitants reste préoccupante - RFI

 

  1. 06:00 TU Journal
  2. 06:15 TU Sessions d'information
  3. 06:30 TU Journal
  4. 06:43 TU Sessions d'information
  5. 07:00 TU Journal
  6. 07:10 TU Religions du monde
  7. 07:30 TU Journal
  8. 07:33 TU Religions du monde
  9. 08:00 TU Journal
  10. 08:10 TU La marche du monde
  11. 08:30 TU Journal
  12. 08:33 TU La marche du monde
  13. 09:00 TU Journal
  14. 09:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  15. 09:30 TU Journal
  16. 09:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  17. 10:00 TU Journal
  18. 10:10 TU Internationales
  19. 10:30 TU Journal
  20. 10:32 TU Internationales
  21. 11:00 TU Journal
  22. 11:10 TU Sessions d'information
  23. 11:30 TU Journal
  24. 11:33 TU Sessions d'information
  25. 11:40 TU Littérature sans frontières
  1. 06:00 TU Journal
  2. 06:15 TU Sessions d'information
  3. 06:30 TU Journal
  4. 06:43 TU Sessions d'information
  5. 07:00 TU Journal
  6. 07:10 TU Sessions d'information
  7. 07:30 TU Sessions d'information
  8. 08:00 TU Journal
  9. 08:10 TU Le débat africain
  10. 08:30 TU Journal
  11. 08:40 TU Le débat africain
  12. 09:00 TU Journal
  13. 09:10 TU Religions du monde
  14. 09:30 TU Journal
  15. 09:33 TU Religions du monde
  16. 10:00 TU Journal
  17. 10:10 TU Internationales
  18. 10:30 TU Journal
  19. 10:32 TU Internationales
  20. 11:00 TU Journal
  21. 11:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  22. 11:30 TU Journal
  23. 11:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  24. 12:00 TU Journal
  25. 12:10 TU Mémoire d'un continent
fermer

Reportage Afrique

Johannesburg : à Diepsloot, la situation sanitaire de nombreux habitants reste préoccupante

Solenn Honorine
Johannesburg : à Diepsloot, la situation sanitaire de nombreux habitants reste préoccupante
 

Le récent recensement sud-africain a fait état d'un progrès notable concernant le logement dans le pays : près des trois quart de la population ont désormais l'eau courante dans leur maison. Les habitants de Diepsloot, un township du nord de Johannesburg, font partie de ce quart de la population qui n'a pas accès à de nombreux services de base. Ici, 80 personnes partagent des toilettes publiques et les installations sont généralement en mauvais état. Un petit groupe d'habitants a décidé de prendre l'initiative pour prendre soin de ces installations ; mais ils se heurtent à de grands obstacles, en premier lieu, le manque de coopération de leurs voisins.

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.