Trois ans après le séisme, le pessimisme des Haïtiens - RFI

 

  1. 20:33 TU La bande passante
  2. 21:00 TU Journal
  3. 21:10 TU Couleurs tropicales
  4. 21:30 TU Journal
  5. 21:33 TU Couleurs tropicales
  6. 22:00 TU Sessions d'information
  7. 22:30 TU Sessions d'information
  8. 23:00 TU Journal
  9. 23:10 TU Accents d'Europe
  10. 23:30 TU Journal
  11. 23:33 TU Danse des mots
  12. 20:33 TU Musiques du monde
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Musiques du monde
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Musiques du monde
  17. 22:00 TU Journal
  18. 22:10 TU Archives d'Afrique
  19. 22:30 TU Journal
  20. 22:40 TU Archives d'Afrique
  21. 23:00 TU Journal
  22. 23:10 TU Si loin si proche
  23. 23:30 TU Journal
  1. 20:33 TU La bande passante
  2. 21:00 TU Journal
  3. 21:10 TU Radio foot internationale
  4. 21:30 TU Journal
  5. 21:33 TU Radio foot internationale
  6. 22:00 TU Sessions d'information
  7. 22:30 TU Sessions d'information
  8. 23:00 TU Journal
  9. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  10. 23:30 TU Journal
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.Les antennes de RFI consacreront à nouveau une édition spéciale à la situation au Burkina Faso samedi 1er novembre entre 6h TU et 8h TU.

Dernières infos

fermer

Grand reportage

Trois ans après le séisme, le pessimisme des Haïtiens

Trois ans après le séisme, le pessimisme des Haïtiens
 

Il y a trois ans, un tremblement de terre majeur ravageait la capitale haïtienne et plusieurs villes de province, causant la mort de plus de 200 000 personnes. La catastrophe a marqué tous les citoyens et les Haïtiens ont fait preuve d'une extrême solidarité dans les jours qui ont suivi. Aujourd'hui, le pays essaie de se reconstruire mais les grandes inégalités entre la majorité pauvre et l'élite riche ont refait surface et les nombreuses familles des quartiers populaires n'ont pas vu leur quotidien changer.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >

Les émissions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.