barrage de Diama: un rempart contre l'inondation par l'eau de mer - RFI

 

  1. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU Autour de la question
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU Autour de la question
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Radio foot internationale
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Radio foot internationale
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Sessions d'information
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Sessions d'information
  14. 16:40 TU Accents d'Europe
  15. 17:00 TU Journal
  16. 17:10 TU Accents du monde
  17. 17:30 TU Journal
  18. 17:33 TU Sessions d'information
  19. 17:40 TU Débat du jour
  20. 18:00 TU Journal
  21. 18:10 TU Grand reportage
  22. 18:30 TU Sessions d'information
  23. 19:00 TU Journal
  24. 19:10 TU La bande passante
  25. 19:30 TU Journal
  1. 13:33 TU Danse des mots
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU Autour de la question
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU Autour de la question
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Radio foot internationale
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Radio foot internationale
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Sessions d'information
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Sessions d'information
  14. 16:40 TU Accents d'Europe
  15. 17:00 TU Journal
  16. 17:10 TU La bande passante
  17. 17:30 TU Journal
  18. 17:33 TU Sessions d'information
  19. 17:40 TU La bande passante
  20. 18:00 TU Journal
  21. 18:10 TU Grand reportage
  22. 18:30 TU Sessions d'information
  23. 19:00 TU Journal
  24. 19:10 TU Accents du monde
  25. 19:30 TU Journal
fermer

Chronique Agriculture et Pêche

barrage de Diama: un rempart contre l'inondation par l'eau de mer

Sayouba Traoré
barrage de Diama: un rempart contre l'inondation par l'eau de mer
 

Le barrage de Diama est situé sur le fleuve Sénégal, près du village de Maka-Diama, à 27 km en amont de Saint-Louis. Il est qualifié d'« anti-sel » parce qu’il est mobile. Avant la construction de ce barrage, par temps de sécheresse, la mer pénétrait jusqu'à 250 kilomètres à l'intérieur des terres. Des remontées d’eaux salées à l’intérieur des terres peuvent avoir des conséquences désastreuses pour la vie dans les villages. Cet ouvrage est un projet décidé en commun par le Sénégal, la Mauritanie et le Mali. En effet, le fleuve Sénégal prend sa source en Guinée et forme une longue boucle à travers le Mali, puis sert de frontière naturelle entre la Mauritanie et le Sénégal. L’affaire a commencé dans les années 1980 et a mobilisé des grands noms.

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.