GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    • Climat: la BEI va «arrêter de financer les projets liés aux énergies fossiles après 2021» (officiel)
    • Jihadistes détenus en Syrie: Washington juge «irresponsable» de demander à l'Irak de les juger (responsable)
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    • Éliminatoires CAN 2021: les Comores gagnent au Togo (1-0), le Kenya tient l’Égypte en échec (1-1) dans le groupe G.
    • Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: deux des victimes sont décédées, le suspect interpellé
    • L'UE lance une procédure contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir nommé de commissaire (officiel)

    GDF Suez met les gaz vers les pays émergents

    Le gaz naturel, coeur de métier de GDF Suez, reste l'autre grand espoir de croissance du groupe. Getty Images/James Schnepf

    L'Europe n'est plus une terre de croissance pour le géant gazier français, GDF Suez. Cap sur les pays émergents d'Amérique latine et d'Asie.

    C'est une réorientation totale de stratégie. L'Europe était le coeur de l'activité gazière et électrique de GDF Suez depuis des décennies, sur un marché très règlementé. Mais la concurrence est de plus en plus rude, la consommation européenne recule avec la crise qui a ralenti l'industrie, les Etats membres encadrent les prix et l'avenir du nucléaire est de plus en plus incertain. L'an dernier, GDF Suez n'a conclu aucun contrat de centrale au charbon ou au gaz en Europe ! Les revenus sont en baisse sur le Vieux continent : la seule activité qui s'y développe pour le groupe, c'est l'amélioration de l'efficacité énergétique des installations de chauffage.

    Pour trouver de nouveaux revenus, le groupe français, endetté, se tourne de plus en plus vers les pays émergents. Là où les besoins en énergie explosent, et où les factures d'électricité s'envolent au rythme de l'inflation. Les contrats en Asie et en Amérique latine se multiplient pour des barrages électriques, des centrales thermiques ou l'agrandissement des réseaux électriques. GDF Suez est ainsi devenu le premier producteur d'électricité au Brésil, à Singapour ; et le premier producteur privé en Thaïlande et en Indonésie - après l'acquisition de son concurrent britannique International Power, qui était déjà implanté dans l'archipel. Le groupe français est important au Pérou, et il a pris pied en Mongolie, au Koweït et en Afrique du Sud.

    Le gaz naturel, coeur de métier de GDF Suez, reste l'autre grand espoir de croissance du groupe, mais désormais sous sa forme liquéfiée, transportable par bateau, le GNL, de plus en plus demandé en Asie. Profiter de l'écart des prix entre le gaz de schiste américain, bradé aux Etats-Unis, et le prix élevé du gaz liquéfié en Asie, c'est une des pistes : GDF Suez construit trois trains de liquéfaction du gaz dans le sud des Etats-Unis, en Louisiane et prévoit 4 à 5 bateaux, des méthaniers qui emprunteront le canal de Panama pour traverser le Pacifique. Pas avant cependant que Barak Obama ne donne son feu vert aux exportations de gaz américain, ce à quoi s'oppose encore l'industrie aux Etats-Unis, trop contente de garder pour elle un gaz aussi peu cher.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Gaz : le consommateur ne bénéficie pas pour l'instant de la baisse des coûts de GDF Suez

      En savoir plus

    • France/Belgique/Royaume-Uni/Energies

      Energie: GDF Suez rachète International Power

      En savoir plus

    • FRANCE / ENERGIES

      GDF Suez va aller en justice contre le gel des prix du gaz en France

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.