Barack Obama et la CAN - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU La bande passante
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Accents d'Europe
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Danse des mots
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Autour de la question
  15. 23:30 TU Journal
  16. 23:33 TU Autour de la question
  17. 19:30 TU Journal
  18. 19:40 TU La bande passante
  19. 20:00 TU Journal
  20. 20:10 TU Couleurs tropicales
  21. 20:30 TU Journal
  22. 20:33 TU Couleurs tropicales
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Accents d'Europe
  25. 21:30 TU Journal
  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU Débat du jour
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Radio foot internationale
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Radio foot internationale
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  15. 23:30 TU Journal
fermer

Chronique de Mamane

Barack Obama et la CAN

Mamane
Barack Obama et la CAN
 
Mamane.

Oui, ça y est, Barack Obama a prêté serment, lundi 21 janvier, devant le Capitole, pour la deuxième fois consécutive. un évènement planétaire retransmis en direct-live par tous les grands réseaux de télévision, pour des millions, que dis-je, des milliards de téléspectateurs.
Tout le monde était devant son poste téléviseur pour ne pas rater ce grand moment d’Histoire.

Euh…pardon. Je m’excuse mais, moi, je n’ai pas regardé hein.

Gondwanais Lambda ! Mais…qu’entends-je ? Qu’ouïs-je ? Tu n’étais pas devant ta télé, toi qui a dansé, chanté, il y a quatre ans, à l’élection de Barack, ton cousin, comme tu disais.

Toi qui a porté le t-shirt Yes We Can, 24h sur 24 pendant trois mois d’affilée, toi qui as voulu changer les prénoms de tes trois enfants en Barack 1, Barack 2, Barack 3 jusqu’à ce que ta femme te fasse remarquer que tu n’as que des filles. C’est toi qui viens me dire que tu n’étais pas devant ta télé lundi soir ?

Attends, si si j’étais devant ma télévision mais seulement pour regarder les matches de la Coupe d’Afrique des Nations.

Oulala, Gondwanais Lambda ; tu veux me dire que, quatre ans après, dans ton cœur, la CAN a battu le Yes We Can ?

Tu veux me dire que tu as troqué ton t-shirt Obama contre un maillot de foot et une vuvuzela ?

Ecoute, si ce gars s’intéressait un peu à nous, il aurait su qu’entre son affaire-là et les matches de la CAN, il n’y a pas match. Il fallait reporter.

Eh oui, je suis d’accord avec toi, Gondwanais Lambda.

Barack Obama aurait dû prendre exemple sur notre leader bienaimé, Son Excellence Président-Fondateur, dont les discours ne coïncident jamais avec les grands matches de football grâce à l’action vigoureuse de Sergent Sanfoulamor Dezotre qui s’assure toujours personnellement qu’aucun coup d’envoi ne sera donné avant la fin du discours de son patron. Et ne me demande pas comment il fait. Même si je le savais je ne te le dirais pas...

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.