A la Une : un peu d’air du large ! - RFI

 

  1. 02:10 TU Couleurs tropicales
  2. 02:30 TU Journal
  3. 02:33 TU Couleurs tropicales
  4. 03:00 TU Journal
  5. 03:15 TU Sessions d'information
  6. 03:30 TU Journal
  7. 03:33 TU Sessions d'information
  8. 03:40 TU Accents d'Europe
  9. 04:00 TU Journal
  10. 04:15 TU Sessions d'information
  11. 04:30 TU Journal
  12. 04:33 TU Sessions d'information
  13. 04:37 TU Grand reportage
  14. 04:57 TU Sessions d'information
  15. 05:00 TU Journal
  16. 05:15 TU Sessions d'information
  17. 05:30 TU Journal
  18. 05:40 TU Sessions d'information
  19. 05:50 TU Sessions d'information
  20. 06:00 TU Journal
  21. 06:15 TU Sessions d'information
  22. 06:30 TU Journal
  23. 06:43 TU Sessions d'information
  24. 07:00 TU Journal
  25. 07:10 TU Sessions d'information
  1. 02:10 TU Couleurs tropicales
  2. 02:30 TU Journal
  3. 02:33 TU Couleurs tropicales
  4. 03:00 TU Journal
  5. 03:15 TU Sessions d'information
  6. 03:30 TU Sessions d'information
  7. 04:00 TU Journal
  8. 04:15 TU Sessions d'information
  9. 04:30 TU Sessions d'information
  10. 05:00 TU Journal
  11. 05:15 TU Sessions d'information
  12. 05:30 TU Sessions d'information
  13. 06:00 TU Journal
  14. 06:15 TU Sessions d'information
  15. 06:30 TU Journal
  16. 06:43 TU Sessions d'information
  17. 07:00 TU Journal
  18. 07:10 TU Sessions d'information
  19. 07:30 TU Sessions d'information
  20. 08:00 TU Journal
  21. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  22. 08:30 TU Journal
  23. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  24. 09:00 TU Journal
  25. 09:10 TU Priorité santé
fermer

Revue de presse française

A la Une : un peu d’air du large !

A la Une : un peu d’air du large !
 

Un marin blondinet de 29 ans, aux allures de jeune homme, en train de saluer, le bras levé et la larme à l’œil… François Gabart est à la Une de L’Equipe. « Bienvenue sur terre ! », s’exclame le quotidien sportif qui salue l’exploit du vainqueur du Vendée Globe Challenge, le tour du monde à la voile en solitaire et sans escale. « Au terme d’un formidable duel avec Armel Le Cléac’h, relève L’Equipe, François Gabart est devenu à 29 ans le plus jeune vainqueur du Vendée Globe. En 78 jours, il a aussi établi un nouveau record. »

« La nouvelle vague », s’exclame pour sa part Libération qui souligne le grand virage médiatique pris par le monde de la voile : « directs quotidiens, webcams et réseaux sociaux : ce Vendée Globe a entériné la “sportification” de la course au large », remarque le journal. « Multitâches, multifonctions, multimédias, le vainqueur du Vendée a vécu 78 jours en haute solitude mais aussi en extrême convivialité réseauteuse avec ses contemporains, relève encore Libération. Il est d’ici et de là-bas, doué de cette ubiquité des transcourants, des transfrontières. Il est en exacte symbiose avec cette génération « Y » qui finira par prendre la barre d’un pays qui a bien besoin d’un grand souffle pacifique, d’un horizon dégagé des traditionalismes et d’un apprivoisement des technologies de l’information. »
 
Jeunesse, nouveau souffle, modernisme… Cela fait du bien, surtout dans un contexte chargé… C’est ce que relève La Croix : « dans une actualité dominée par des sujets graves : le chômage, le débat sur le mariage ; voire dramatiques ou tragiques : le Mali, l’Egypte, l’incendie d’une discothèque au Brésil ; la victoire du navigateur François Gabart peut paraître un événement futile. Il ne mérite pas pour autant d’être négligé. Lorsque le ciel est très gris, la moindre éclaircie aide à résister au découragement. »
 
Ils ont dit oui…
 
Venons-en justement à cette actualité « grave »… Avec tout d’abord la manifestation en faveur du mariage pour tous hier à Paris. Et des journaux qui s’engagent résolument pour cette réforme. La République des Pyrénées le clame haut et fort, en partant justement du Tour du monde à la voile : « le jour où l’homme vainqueur du Vendée Globe sera rejoint sur son bateau par un époux venu l’embrasser à l’entrée du chenal des Sables d’Olonnes, alors oui, affirme le quotidien béarnais, l’égalité des droits aura progressé dans ce pays. Formulé de la sorte, la question du “mariage pour tous” peut paraître frivole, elle éclaire, actualité aidant, ce qui est la marque d’une société qui évolue, la banalisation publique des actes naguère interdits, ou du moins réprouvés. »
 
« Mariage pour tous : ils disent oui », renchérit L’Humanité qui estime que ses partisans « ont gagné leur pari. » Pour le quotidien communiste, « la loi autorisant le mariage pour tous en France ne fait qu’entériner une évolution des mœurs (…). La réalité s’impose à tous : la famille homo, avec ou sans enfants, est entrée dans la vie. Il s’agit aujourd’hui de la faire entrer dans la norme. »
 
La Dépêche du Midi est sur la même ligne : « la droite eût été mieux inspirée de regarder la société telle qu’elle vit et bouge, la science telle qu’elle progresse, les couples tels qu’ils s’aiment, et les enfants tels qu’ils rient de bonheur. Mieux inspirée aussi de regarder au-delà des frontières, par exemple du côté des très catholiques Espagne et Portugal, où le mariage homosexuel, après avoir été également contesté par des manifestations monstres, est devenu une loi commune qui désormais ne suscite plus d’émois. (…) Dans quinze jours, la loi sera votée, conclut La Dépêche. Dans un an, nous oublierons qu’elle avait fait tant de raffut. »
 
Le plus dur est à venir
 
A la Une également, « l’armée française aux portes de Tombouctou » : c’est le grand titre du Figaro qui constate « qu’après avoir repris Gao samedi, l’armée franco-malienne s’est positionnée hier soir aux abords de la ville historique. » Mais attention, relève le journal, « le plus difficile reste à faire. Il faudra d’abord, sans apparaître comme une force d’occupation, tenir les villes libérées, ou plutôt aider les unités maliennes à le faire, en attendant que la mission africaine de la Misma puisse enfin se déployer et prendre la relève. Cela ne sera pas aisé », estime Le Figaro, d’autant que « le combat va se poursuivre dans le désert, où les distances sont décuplées, face à des groupes aguerris et très mobiles, capables de mener des actions de harcèlement et de monter des attentats terroristes. »
 
Confiance retrouvée ?
 
Enfin, les « premiers signes d’embellie dans la zone euro » : c’est du moins le quotidien économique Les Echos qui l’affirme. Les Echos qui s’appuient sur le fait que « les banques européennes vont rembourser par avance 137 milliards d’euros à la Banque centrale européenne (BCE), pour le premier prêt à trois ans. » Commentaire du journal : « l’Europe ne fait plus peur. C’est la grande nouvelle de ce mois de janvier. Donnée pour moribonde il y a encore six mois, elle inspire de nouveau confiance. On le pressentait depuis fin 2012, mais en ce début d’année les vents ont résolument tourné. (…) Un changement de ton qui traduit bien le spectaculaire retournement de tendance en cours sur les marchés financiers, relèvent Les Echos : les investisseurs font de nouveau crédit aux ex-parias de l’Europe du Sud. Ils se bousculent même désormais pour financer l’Espagne et l’Italie à des taux raisonnables. »
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >

Les émissions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.