GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Février
Samedi 18 Février
Dimanche 19 Février
Lundi 20 Février
Aujourd'hui
Mercredi 22 Février
Jeudi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Grippe aviaire: tous les canards des Landes vont être abattus (ministre)
    • Bernard Cazeneuve, en visite officielle de trois jours en Chine, a demandé à Pékin de s'ouvrir plus aux produits français
    • Attentats: la ville de Paris et l'Ile-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016 (officiel)

    Jacob Zuma, président sud-africain

    « La situation au Mali est très préoccupante. Il est important d’envisager la situation dans ce pays comme une conséquence de la façon dont le problème libyen a été traité. L’Union africaine avait adopté une feuille de route pour la Libye ; Mouammar Kadhafi lui-même était d’accord, mais des gens plus importants, ceux qui ont le pouvoir avaient décidé de chasser Kadhafi. Seulement, une fois qu’il a été chassé, il n’y avait plus de dirigeant pour contrôler des groupes qui avaient différentes ambitions dans un pays truffé d’armes… »

    Jacob Zuma n’avait jamais accordé d’interview à RFI. Homme politique poids lourd du continent, le président sud-africain a rencontré l’un de nos envoyés à Addis-Abeba, à l’issue du vingtième sommet de l’Union africaine (UA). Il est l’invité de Nicolas Champeaux.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.