Le Centrafricain Mackpayen, ancien détenu au camp de Roux en République centrafricaine - RFI

 

  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU Accents d'Europe
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Grand reportage
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Danse des mots
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Autour de la question
  15. 23:30 TU Journal
  16. 23:33 TU Autour de la question
  17. 19:33 TU Musiques du monde
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU Musiques du monde
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU Musiques du monde
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Si loin si proche
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Si loin si proche
  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU Accents d'Europe
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Radio foot internationale
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Radio foot internationale
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
fermer

Invité Afrique

Le Centrafricain Mackpayen, ancien détenu au camp de Roux en République centrafricaine

Cyril Bensimon
Le Centrafricain Mackpayen, ancien détenu au camp de Roux en République centrafricaine
 
Christophe Boisbouvier.

« C’était très très dur au camp de Roux, très très dur. On était enfermés. Des fois il n’y avait pas d’eau pendant plusieurs jours et la peau s’enlevait sur tout le corps. On était neuf dans ma cellule, des fois douze dans une cellule qui était préparée pour une personne. On se relayait, il y en a qui dormaient une heure de temps, il y en a qui restaient debout. […] On savait qu’on était des prisonniers personnels de Bozizé […] on était enfermés 24 heures sur 24 ».

Notre invité est aujourd’hui Le Centrafricain Mackpayen. Il a passé 5 mois dans les geôles du camp de Roux, accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Il a été libéré dimanche lorsque la Seleka a pris la ville. Il raconte cette détention infernale.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.