GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Aujourd'hui
Lundi 29 Mai
Mardi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Habib Sayah, juriste tunisien et directeur de l'Institut Kheireddine

    Christophe Boisbouvier.

    « Ansar al-Charia, le principal mouvement jihadiste en Tunisie, a déclaré, il longtemps, sa nature jihadiste, a commis des actes terroristes et, chose qui est passée relativement inaperçue, a reçu la bénédiction d’Ayman al-Zawahiri (l'actuel numéro un d'al-Qaïda). […] Ansar al-Charia refuse la logique démocratique, ne reconnaît aucune légitimité à la république et parallèlement a un projet de société, le khalifat, et veut le mettre en place. Entre temps, leur stratégie pré-insurrectionnelle se caractérise par une logique de concurrence à l’égard de l’Etat. […] Il s’agit de démontrer que les jihadistes en Tunisie sont en mesure de se substituer à l’Etat, si jamais la République venait à être abolie et remplacée par un khalifat. […] Une partie d’Ennahda (le parti au pouvoir), l’aile la plus dure et pas la moins influente, comprend de nombreux alliés d’Ansar al-Charia. Et donc, attaquer Ansar al-Charia pour le gouvernement reviendrait à exciter les divisions qui traversent le parti Ennahda ».

    Est-ce la fin d'une longue période de faiblesse face aux jihadistes ? Le gouvernement tunisien vient d'annoncer la création de « cellules de crise » pour « surveiller les activités terroristes dans le maquis et aux frontières du pays ». Abou Iyad, le chef d'Ansar al-Charia, sera-t-il arrêté un jour ?

    Le juriste tunisien Habib Sayah a créé l'Institut Kheireddine, un centre de recherches qui veut promouvoir les libertés individuelles en Tunisie.
     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.