GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les stocks américains de brut sont au plus haut depuis trente ans

    Installations pétrolières. Kaveh Kazemi/Getty Images

    Les Etats-Unis produisent de plus en plus de pétrole et la demande n'est pas au rendez-vous, alors les stocks sont à un niveau record dans le pays et les cours du brut plongent.

    Les cours du pétrole ont dégringolé hier. Ils sont sur le point de passer sous les 90 dollars le baril à New York, et restent sous le seuil des 100 dollars à Londres. La faible demande mondiale de brut tire les marchés vers le bas, et les derniers indicateurs démontrent que la reprise des économies américaine et chinoise n'est pas encore au rendez-vous. Rien donc qui permette d'éponger la production mondiale de pétrole.

    Or non seulement l'OPEP a augmenté les vannes depuis la fin de l'année dernière, mais les Etats-Unis accélèrent la cadence sur les gisements de pétrole non conventionnels, les fameux pétrole et huile de schiste. La fracturation hydraulique va bon train dans le Dakota du Nord et dans le Montana voisin, assis sur les immenses réserves de Bakken et de Three Forks. Des gisements dont les ressources totales seraient le double de ce qu'on avait estimé en 2008 : 7,5 milliards de barils, qui s'ajoutent au demi millard de barils déjà extraits depuis cinq ans. Quand on sait que le « Geological Survey » (USGS), l'institut public de recherche américain qui a révélé ces chiffres, est en général plus prudent que l'industrie pétrolière, on peut anticiper que cette évaluation sera encore revue à la hausse.

    Déjà, entre cette région du nord des Etats-Unis et le Texas dans le sud, la production de pétrole de schiste a augmenté de 42% en un an. Sans la demande qui permettrait d'absorber ce brut, les stocks aux Etats-Unis n'ont jamais été aussi pleins depuis trente ans que l'Agence américaine de l'énergie publie leurs chiffres. Ils ont largement dépassé le précédent record de 1990.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      La demande de pétrole va-t-elle se tasser et mener les prix à la baisse ?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine sur sa réserve concernant son pétrole

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine double sa production de pétrole à l'étranger

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Embellie des cours du pétrole après un retournement du marché

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Pétrole : gain record pour l'Opep

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Les attaques en mer d’Oman font flamber les assurances plus que le pétrole

    Les attaques en mer d’Oman font flamber les assurances plus que le pétrole
    Après la deuxième attaque de navires en un mois près du détroit d'Ormuz, stratégique pour le commerce du pétrole, les cours du brut ont bondi jeudi, mais sont restés stables vendredi. Ce sont les assurances et le transport maritime qui connaissent la (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.