1 - France : décoloniser la mémoire - RFI

 

  1. 00:10 TU Autour de la question
  2. 00:30 TU Journal
  3. 00:33 TU Autour de la question
  4. 01:00 TU Journal
  5. 01:10 TU Priorité santé
  6. 01:30 TU Journal
  7. 01:33 TU Priorité santé
  8. 02:00 TU Journal
  9. 02:10 TU 7 milliards de voisins
  10. 02:30 TU Journal
  11. 02:33 TU 7 milliards de voisins
  12. 03:00 TU Journal
  13. 03:10 TU Sessions d'information
  14. 03:30 TU Sessions d'information
  15. 04:00 TU Journal
  16. 04:15 TU Sessions d'information
  17. 04:30 TU Journal
  18. 04:33 TU Sessions d'information
  19. 04:40 TU Accents d'Europe
  20. 05:00 TU Journal
  21. 05:15 TU Sessions d'information
  22. 05:30 TU Sessions d'information
  23. 06:00 TU Journal
  24. 06:15 TU Sessions d'information
  25. 06:30 TU Sessions d'information
  1. 00:10 TU Couleurs tropicales
  2. 00:30 TU Journal
  3. 00:33 TU Couleurs tropicales
  4. 01:00 TU Journal
  5. 01:10 TU Priorité santé
  6. 01:30 TU Journal
  7. 01:33 TU Priorité santé
  8. 02:00 TU Journal
  9. 02:10 TU 7 milliards de voisins
  10. 02:30 TU Journal
  11. 02:33 TU 7 milliards de voisins
  12. 03:00 TU Journal
  13. 03:10 TU Sessions d'information
  14. 03:30 TU Sessions d'information
  15. 04:00 TU Journal
  16. 04:15 TU Sessions d'information
  17. 04:30 TU Sessions d'information
  18. 05:00 TU Journal
  19. 05:15 TU Sessions d'information
  20. 05:30 TU Sessions d'information
  21. 06:00 TU Journal
  22. 06:15 TU Sessions d'information
  23. 06:30 TU Sessions d'information
  24. 07:00 TU Journal
  25. 07:15 TU Sessions d'information
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.Les antennes de RFI consacreront à nouveau une édition spéciale à la situation au Burkina Faso samedi 1er novembre entre 6h TU et 8h TU.

fermer

La marche du monde

1 - France : décoloniser la mémoire

1 - France : décoloniser la mémoire
 
Valérie Nivelon.

A l’occasion du 10 Mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage.

Rendre la mémoire aux Français, c’est tout le projet d’Henri Néron, à l’initiative de la numérisation des archives d’Outre-mer, histoire de décoloniser les esprits, et de rappeler que les Français ne sont pas seulement des Blancs vivant depuis plusieurs générations dans l’Hexagone, mais aussi des Noirs, descendants d’esclaves et ultra-marins.

Avec mes invités, Claudy Siar et Henri Néron, nous revisitons 50 ans de journaux et de programmes produits par et pour l’Outre-mer. Un patrimoine audiovisuel numérisé par l’INA qui rappelle que la mémoire nationale de la France dépasse les frontières de l’Hexagone.

Avec :

- Henri Néron, conseiller audiovisuel à Guyane 1ère, chargé de la valorisation du patrimoine audiovisuel, réalisateur.

- Claudy Siar, producteur et animateur de Couleurs Tropicales sur RFI, ancien délégué interministériel à l'Egalité des chances des Français d'Outre-mer.

 

Remerciements à Denis Maréchal, chargé de mission Diffusion scientifique à l'Ina, pour les Lundis de l’Ina.
Les Lundis de l’Ina souhaitent contribuer au développement d’une réflexion raisonnée sur la place, le rôle et les contenus des médias audiovisuels. Présentations d’extraits d’émissions, de documentaires, témoignages d’auteurs, de réalisateurs, de journalistes, questionnement de chercheurs, d’écrivains, dialogue avec le public, ces soirées-débats sont l’occasion de provoquer rencontres et échanges entre chercheurs, professionnels de l’audiovisuel, théoriciens et enseignants.

Les Lundis de l’Ina sont ouverts au grand public. Accès libre sur réservation (obligatoire) au 01 49 83 30 97 ou par courriel à : inatheque-de-france@ina.fr

A découvrir également, le site des archives de l’Ina : http://www.ina.fr/

Prochaine émission

De Kenyatta à Sankara : les voix de la révolution africaine

De Kenyatta à Sankara : les voix de la révolution africaine
« L’indépendance ne se donne pas, ça se prend, ça s’arrache, ça se paie en sang et en cadavres! », rappelle Aimé Césaire lorsqu’il pose la question de l’indépendance (…)
  • Tunisie : aux origines de la révolution

    Tunisie : aux origines de la révolution

    Tout commence le 5 janvier 2008 à Redeyef, près de la frontière algérienne, dans le bassin minier de Gafsa, à 400 km au sud-ouest de …

  • Luther King, Prix Nobel de la paix

    Luther King, Prix Nobel de la paix

    Le 14 octobre 1964, Martin Luther King accepte le Prix Nobel de la paix « alors que 22 millions de Noirs américains sont engagés dans une bataille …

  • La Toussaint Rouge : Algérie 1954

    La Toussaint Rouge : Algérie 1954

    Comment et pourquoi les nationalistes algériens sont-ils passés du combat politique à la lutte armée ? Que s’est-il passé le …

  • Survivre aux génocides

    Survivre aux génocides

    A l’âge de 16 ans, Charles Baron et Jeanne Allaire ont été confrontés à deux événements inimaginables aux yeux des …

  • 1. Daniel Cordier : portrait sonore

    1. Daniel Cordier : portrait sonore

    Pour Daniel Cordier, tout commence le 17 juin 1940 avec le refus du discours de Pétain, puis l’embarquement à Bayonne. Il a 19 ans. Après deux …

  • 1. La fabrique des filles

    1. La fabrique des filles

    «La fabrique des filles», c’est le titre provocateur du livre de notre invitée Rebecca Rogers. Où l’on apprend que les bonnes manières …

  • 1. Les prisonniers du D-Day

    1. Les prisonniers du D-Day

    Entre 1944 et 1948, les soldats de Hitler sont presque un million à être détenus dans des camps, et ensuite utilisés comme main d’œuvre …

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >

Les émissions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.