Le cours de l’argent plonge, poussé par le Japon - RFI

 

  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Journal
  3. 04:33 TU Sessions d'information
  4. 04:37 TU Grand reportage
  5. 04:57 TU Sessions d'information
  6. 05:00 TU Journal
  7. 05:15 TU Sessions d'information
  8. 05:30 TU Journal
  9. 05:40 TU Sessions d'information
  10. 05:50 TU Sessions d'information
  11. 06:00 TU Journal
  12. 06:15 TU Sessions d'information
  13. 06:30 TU Journal
  14. 06:43 TU Sessions d'information
  15. 07:00 TU Journal
  16. 07:10 TU Sessions d'information
  17. 07:30 TU Journal
  18. 07:40 TU Grand reportage
  19. 08:00 TU Journal
  20. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  21. 08:30 TU Journal
  22. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  23. 09:00 TU Journal
  24. 09:10 TU Priorité santé
  25. 09:30 TU Journal
  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Sessions d'information
  3. 05:00 TU Journal
  4. 05:15 TU Sessions d'information
  5. 05:30 TU Sessions d'information
  6. 06:00 TU Journal
  7. 06:15 TU Sessions d'information
  8. 06:30 TU Journal
  9. 06:43 TU Sessions d'information
  10. 07:00 TU Journal
  11. 07:10 TU Sessions d'information
  12. 07:30 TU Sessions d'information
  13. 08:00 TU Journal
  14. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  15. 08:30 TU Journal
  16. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  17. 09:00 TU Journal
  18. 09:10 TU Priorité santé
  19. 09:30 TU Journal
  20. 09:33 TU Priorité santé
  21. 10:00 TU Journal
  22. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  23. 10:30 TU Journal
  24. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  25. 11:00 TU Journal
fermer

Chronique des Matières Premières

Le cours de l’argent plonge, poussé par le Japon

Le cours de l’argent plonge, poussé par le Japon
 
Claire Fages.

C’est le retour de la confiance dans l’économie japonaise qui a fait chuter le cours de l’argent de façon brutale hier.

Il a suffi que le ministre du Commerce japonais estime que la faiblesse du yen avait fait son œuvre mais qu’elle devait s’arrêter là, et qu’il annonce une reprise des exportations nippones avantagées par ce yen pas cher. Comme un seul homme, les investisseurs ont lâché les métaux précieux, or et argent, pour revenir placer leurs « billes » dans le yen et les actions à la Bourse de Tokyo. L’argent a subi le plus fort repli ; alors que démarraient les transactions en Asie, il a perdu 9% en quelques minutes, pour rejoindre un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis septembre 2010 : 20,25 dollars l’once. Rappelons que le métal gris valait plus du double en avril 2011. Le début des échanges en Asie, c’est l’heure de tous les dangers, les volumes de transaction sont faibles, et sur l’argent encore plus faibles, ce qui accentue les mouvements des cours à la hausse ou à la baisse. Cette volatilité extrême a poussé la Bourse CME à stopper les échanges à quatre reprises.

Après avoir été très secoués, l’or et l’argent ont ensuite repris quelques couleurs, les cours sont un peu remontés, mais ils restent faibles, car l’or et l’argent sont de moins en moins la valeur refuge. Le spectre de l’inflation disparaît peu à peu dans de nombreuses régions du monde et, aux Etats-Unis, la rumeur court que la Banque fédérale pourrait arrêter de faire marcher la planche à billets. Les investissements dits « papier » dans les métaux précieux diminuent. Tandis que les achats d’or et d’argent sonnants et trébuchants sont au contraire en train de repartir à la hausse, c’est l’effet d’aubaine des prix plus bas : que ce soit sous forme de pièces de monnaie, de bijoux, ou pour l’industrie - l’électronique et le photovoltaïque étant parmi les premières destinations de l’argent métal.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >

Les émissions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.