GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français: «Il faut se désintoxiquer du tout pétrole» (BFMTV)
    • Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn entendu au Japon sur des soupçons de dissimulation de revenus au fisc (médias)
    • Israël: un ministre clé reste au gouvernement, éloignant la probabilité d'élections
    • Le Cambodge n'autorisera aucune base militaire étrangère sur son sol (Premier ministre Hun Sen)
    • France: de nouveaux rassemblements de «gilets jaunes», opérations escargots et dépôts pétroliers bloqués ce lundi

    Le riz contaminé en Chine pourrait bouleverser les échanges mondiaux du grain blanc

    Claire Fages.

    La Chine est confrontée à un nouveau scandale alimentaire, qui touche cette fois le riz. On a retrouvé dans le riz chinois vendu aux cantines et aux restaurants de trop fortes quantités de cadmium, un métal toxique. La Chine pourrait avoir besoin d'importer de plus en plus de riz de l'étranger.

    Des tests ont été faits sur le riz vendu aux restaurants et aux collectivités de la région de Guangdong, dans le sud du pays. Près de la moitié des prélévements ont révélé une teneur trop forte en cadmium. Un métal lourd qui, à force d'être ingéré, peut occasionner chez l'homme des déformations osseuses, voire une insuffisance rénale. La présence de cadmium dans le sol est liée à l'extraction minière, mais aussi à l'utilisation très intensive des engrais phosphatés. Deux causes majeures de pollution des sols dans la province du Hunan, qui est aussi un des greniers du pays et d'où venait le riz en question.

    Avec ce scandale, la méfiance des Chinois envers leur alimentation ne va faire que grandir. Après le lait à la mélamine, le rat changé en agneau, les porcs malades jetés à la rivière, c'est le tour du riz. Le problème c'est que cette fois, c'est la base de la nourriture en Chine qui est touchée. Le riz, c'est un aliment stratégique, acheté à grand frais aux paysans chinois par le gouvernement, bien plus cher que le prix mondial, pour être stocké dans des silos qui permettraient de nourrir tous les Chinois pendant quinze jours. La Chine produit 135 millions tonnes de riz blanc, plus du quart du riz mondial et ses importations de riz sont négligeables pour l'heure : un million de tonnes l'an dernier.

    Mais déjà, la tendance est à la hausse, selon Conseil international des grains (IGC), les importations chinoises de riz pourraient doubler cette année. Si la méfiance vis-à-vis du riz du Hunan devait s'amplifier et si la récolte d'octobre prochain révélait à nouveau des taux trop importants de cadmium en Chine, les importations chinoises de riz pourraient être beaucoup plus massives. Les prix mondiaux du grain blanc repartiraient à la hausse. Cela ferait le bonheur des exportateurs vietnamiens, pakistanais et surtout thaïlandais, qui croulent sous les stocks. Cela redonnerait aussi le sourire aux riziculteurs africains, qui souffrent de la concurrence d'un riz importé bon marché.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.