GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    1. Peut-on espérer une révolution du savoir en Tunisie ?

    Caroline Lachowsky et Jean-Yves Casgha.

      Notre invitée du jour, Faouzia Farida Charfi (physicienne et professeure à l'Université de Tunis), tentera de répondre à la question suivante : «Peut-on espérer une révolution du savoir en Tunisie?»

      Physicienne reconnue et personnalité politique de premier plan en Tunisie, Faouzia Farida Charfi offre avec Science Voilée (Odile Jacob) un vibrant plaidoyer pour la science et l’autonomie de la pensée.

      Puisant dans l’actualité récente, mais aussi dans l’histoire, elle retrace ici les relations entretenues par l’islam et la science. Des relations qui, après un véritable âge d’or des sciences arabes et la période réformiste du XIXème siècle, sont désormais marquées du sceau de l’ambiguïté : oscillant entre le rejet et la fascination, les islamistes se livrent aujourd’hui à des tentatives pour concilier les théories scientifiques et le Coran, dénaturant ainsi et la science et l’islam sous prétexte de modernité.

      Faouzia Farida Charfi analyse aussi le créationnisme pour dénoncer l’alliance objective des fondamentalismes – anglo-saxons ou musulmans – et le sort qu’ils réservent aux femmes. Elle rappelle enfin qu’on peut les combattre et ouvre quelques pistes en ce sens.

      Un appel pour que la Tunisie se donne les moyens de son avenir.

      Titres diffusés : Emel Mathlouti Kelnti Horra (ma parole est libre) et Smadj Spring revolution song

      Prochaine émission

      Pourquoi le chien descend du loup et plutôt deux fois qu’une ?

      Pourquoi le chien descend du loup et plutôt deux fois qu’une ?
      Notre invitée du jour, la paléogénéticienne Catherine Hänni, s'interrogera autour de la question suivante : "Pourquoi le chien descend du loup et plûtôt deux fois qu'une ?"
      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.