Egypte : les chiites vivent la peur au ventre - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute 7 milliards de voisins

 

  1. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  2. 11:00 TU Journal
  3. 11:15 TU Sessions d'information
  4. 11:30 TU Journal
  5. 11:33 TU Sessions d'information
  6. 12:00 TU Journal
  7. 12:10 TU Sessions d'information
  8. 12:30 TU Journal
  9. 12:33 TU Sessions d'information
  10. 12:40 TU Grand reportage
  11. 13:00 TU Journal
  12. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  13. 13:30 TU Journal
  14. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  15. 14:00 TU Journal
  16. 14:10 TU Autour de la question
  17. 14:30 TU Journal
  18. 14:33 TU Autour de la question
  19. 15:00 TU Journal
  20. 15:10 TU Radio foot internationale
  21. 15:30 TU Journal
  22. 15:33 TU Radio foot internationale
  23. 16:00 TU Journal
  24. 16:10 TU Sessions d'information
  25. 16:30 TU Journal
  1. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  2. 11:00 TU Journal
  3. 11:15 TU Sessions d'information
  4. 11:30 TU Journal
  5. 11:33 TU Sessions d'information
  6. 12:00 TU Journal
  7. 12:10 TU Grand reportage
  8. 12:30 TU Sessions d'information
  9. 13:00 TU Journal
  10. 13:10 TU Sessions d'information
  11. 13:30 TU Journal
  12. 13:33 TU Danse des mots
  13. 14:00 TU Journal
  14. 14:10 TU Autour de la question
  15. 14:30 TU Journal
  16. 14:33 TU Autour de la question
  17. 15:00 TU Journal
  18. 15:10 TU Radio foot internationale
  19. 15:30 TU Journal
  20. 15:33 TU Radio foot internationale
  21. 16:00 TU Journal
  22. 16:10 TU Sessions d'information
  23. 16:30 TU Journal
  24. 16:33 TU Sessions d'information
  25. 16:40 TU Accents d'Europe
fermer

Reportage International

Egypte : les chiites vivent la peur au ventre

Alexandre Buccianti
Egypte : les chiites vivent la peur au ventre
 

Zawyet Abou Mossalem. Un village de vingt mille habitants à une trentaine de kilomètres au sud du Caire et que presque personne ne connaissait avant dimanche. Avant que quatre personnes ne soient sauvagement lynchées par les habitants du village, sous prétexte qu’ils se livraient à des festivités chiites. La maison où étaient réunis les chiites a été attaquée par pratiquement tout le village, sous les yeux d’une police impuissante.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.