GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Février
Vendredi 24 Février
Samedi 25 Février
Dimanche 26 Février
Aujourd'hui
Mardi 28 Février
Mercredi 1 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un policier a déjoué une attaque-suicide devant un commissariat ce dimanche 26 février au soir à Constantine, dans l'est de l'Algérie, en tirant sur la ceinture explosive portée par le kamikaze qui s'est alors déclenchée. Les autorités n'ont pas précisé si l'assaillant avait été tué ou blessé par l'explosion. Selon les médias locaux, deux policiers ont été blessés. Au moment de l'attaque, qui s'est produite vers 21H00 (20H00 GMT), une forte explosion a été entendue près de ce commissariat du centre de Constantine, selon l'agence de presse APS.

    Général Kayumba Nyamwasa, dissident rwandais

    Le général Faustin Kayumba Nyamwasa lors d'une audience au tribunal de Johannesburg, le 10 juillet 2012.

    « Alors ce que je sais sera une affaire entre la justice et moi. Je suis prêt à lui apporter toutes les preuves dont je dispose. A l’époque, j’étais responsable des renseignements militaires. C’est impossible que je ne sois pas au courant de qui a mené l’attaque et de ce qui s’est passé. »

    Jusqu'à sa défection, en 2010, il a été l'un des hommes clés du régime rwandais et en connaît beaucoup de secrets. Aujourd'hui, le général Kayumba Nyamwasa est réfugié en Afrique du Sud.
    Est-il prêt à coopérer avec la justice française qui le poursuit depuis 2006 dans l'enquête sur l'attentat de 1994 contre l'avion du président Habyarimana ?

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.