«Main basse sur la terre. Land grabbing et nouveau colonialisme», publication du journaliste et documentaliste italien Stefano Liberti - RFI

 

  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Mondial sports
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Mondial sports
  5. 22:00 TU Journal
  6. 22:10 TU Le débat africain
  7. 22:30 TU Journal
  8. 22:40 TU Le débat africain
  9. 23:00 TU Journal
  10. 23:10 TU Internationales
  11. 23:30 TU Journal
  12. 21:00 TU Journal
  13. 21:10 TU Couleurs tropicales
  14. 21:30 TU Journal
  15. 21:33 TU Couleurs tropicales
  16. 22:00 TU Sessions d'information
  17. 22:30 TU Sessions d'information
  18. 23:00 TU Journal
  19. 23:10 TU Accents d'Europe
  20. 23:30 TU Journal
  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Mondial sports
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Mondial sports
  5. 22:00 TU Journal
  6. 22:10 TU Le débat africain
  7. 22:30 TU Journal
  8. 22:40 TU Le débat africain
  9. 23:00 TU Journal
  10. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  11. 23:30 TU Journal
fermer

Livre international

«Main basse sur la terre. Land grabbing et nouveau colonialisme», publication du journaliste et documentaliste italien Stefano Liberti

«Main basse sur la terre. Land grabbing et nouveau colonialisme», publication du journaliste et documentaliste italien Stefano Liberti
 

Depuis le début des années 2000 un nouveau phénomène mobilise l’attention des chercheurs et des ONG : les acquisitions de terres, à grande échelle. Des millions d’hectares en Afrique et en Amérique Latine sont concernés. L’agriculture nouvelle « valeur refuge » de la finance internationale ? Le thème est au centre du livre du journaliste et documentariste italien, Stefano Liberti : «Main basse sur la terre. Land grabbing et nouveau colonialisme». Editions Rue de l’Echiquier.
 

Couverture du livre du journaliste Stéfano Liberti

Couverture du livre de Stéfano Liberti «Main basse sur la terre. Land grabbing et nouveau colonialisme». amazon.fr

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >

Les émissions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.