GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’économie circulaire ne tourne pas encore rond

    L'ouvrage «Cradle to Cradle» théorise l'économie circulaire. DR

    L'économie circulaire est l'une des priorités inscrites à l'ordre du jour de la grande conférence environnementale prévue demain à Paris. Comment ça marche ? Est-ce que ça marche ?

    C'est à partir du moment où on a commencé à prendre conscience de l'épuisement des ressources de la planète que ce concept assez ancien est devenu très tendance. Un livre le théorise : Cradle to Cradle. Littéralement en français « du berceau au berceau », autrement dit sortir du schéma du berceau à la tombe et réutiliser au mieux la matière première injectée dans un produit fini pour en créer un autre. Rien de révolutionnaire, la récupération des métaux remonte à l'Antiquité. On appelle ça, dans le jargon des économistes, les matières secondaires, et cela fait vivre toute l'industrie du recyclage. Ce qui est nouveau, c'est la prise de conscience.

    Le livre, qui est devenu un best seller mondial, a été publié aux Etats-Unis en 2002, le pays le plus riche du monde, celui où le triptyque fabriquer, consommer, jeter est sans doute le plus ancré dans la culture des citoyens consommateurs. A noter que la même année, en 2002, la nouvelle puissance économique émergente, la Chine, érige l'économie circulaire au rang de stratégie nationale !

    Les Chinois ont-ils obtenu des résultats concrets ?

    A l'aune des fortunes amassées en Chine dans le recyclage des déchets des Occidentaux, sans aucun doute. Maintenant le concept des 3 R ( réduire, réutiliser, recycler) introduit dans le plan quinquennal en 2006, tarde à se concrétiser parce qu'il faut un arsenal juridique et réglementaire complexe pour que l'économie circulaire se matérialise.

    Pékin y travaille pourtant activement. Un exemple : la barrière verte mise en place l'année dernière aux frontières, la Chine sélectionne maintenant les déchets importés qu'elle veut recycler en choisissant les plus propres. Une façon d'éliminer les petits ateliers qui génèrent plus de pollution qu'ils n'en éliminent. Cela pose d'ailleurs un problème aux Américains qui doivent maintenant gérer eux mêmes ces rebus, cela veut dire créer une filière industrielle, une opération de longue haleine, qui doit être rentable pour être durable.

    Des incitations financières peuvent donner un coup de pouce à cette économie circulaire ?

    Cela fait partie des pistes de réflexion du gouvernement français, il prévoit des états généraux sur le sujet pour identifier les réalisations et les besoins des acteurs existants. Un exemple d'entreprise française qui réussit dans l'économie circulaire et qui bénéficie d’une aide publique : Roll Gom, capable de transformer des pneus usagers en roues de manutention. C'est la seule entreprise qui survit en Europe sur ce créneau et qui exporte d'ailleurs sa production dans le monde entier. Et cela en partie grâce à un bonus de 45 euros par tonne traitée distribué par l’Etat aux entreprises qui traitent les pneus usagés.

    L'économie circulaire doit aussi s'inscrire dans une perspective réaliste : la ville de Paris avait prévu de collecter les sacs plastiques pour les recycler et elle a finalement renoncé quand elle s'est rendue compte que le gisement était trop petit, créer la filière n'avait plus de sens, il valait mieux encourager les Parisiens à prendre leur bon vieux cabas.

    Enfin, attention à la récupération... médiatique dont les industries polluantes sont devenues des championnes. Au hasard Nespresso qui vous explique que ce n'est pas grave de consommer ces petites capsules en alu puisqu'elles sont recyclées !
     

    En bref dans l'économie:

    Avis aux demandeurs d'emploi : la Banque centrale européenne embauche !

    La BCE, basée en Allemagne à Francfort, recherche un millier de personnes. Pour remplir une nouvelle mission : superviser les 6 000 banques que compte la zone euro.

    La crise de 2008 a fait grimper le taux de suicide

    C'est très net en Europe et aux Etats-Unis où le nombre de suicides a cru en moyenne de plus de 3%. De plus de 11% chez les hommes, les principales victimes d'après une étude publiée au Royaume-Uni. La montée du chômage et la baisse des revenus encourage le passage à l'acte. Ce phénomène a déjà été observé pendant la crise russe. 

     


    Sur le même sujet

    • Aujourd'hui l'économie

      Solaire, la contre-attaque de l'Europe

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      L'acier français a-t-il encore un avenir ?

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      L’UE chasse le mercure. Les filières de recyclage se multiplient

      En savoir plus

    • Reportage France

      Les Français, bons élèves en ce qui concerne le recyclage des ampoules

      En savoir plus

    • Grand reportage

      Recyclage : une deuxième vie pour tous les plastiques

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le Zimbabwe souhaite un allègement de l’interdiction du commerce de l’ivoire

    Le Zimbabwe souhaite un allègement de l’interdiction du commerce de l’ivoire
    Le Zimbabwe accueille en ce moment à Victoria Falls un sommet dédié à la faune sauvage organisé conjointement par l'Union africaine et les Nations unies, et son président a profité de cette tribune pour demander à nouveau le droit de vendre son stock (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.