Faire face aux crises alimentaires au Sénégal - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 06:30 TU Journal
  2. 06:43 TU Sessions d'information
  3. 07:00 TU Journal
  4. 07:10 TU Sessions d'information
  5. 07:30 TU Journal
  6. 07:40 TU Grand reportage
  7. 08:00 TU Journal
  8. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  9. 08:30 TU Journal
  10. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  11. 09:00 TU Journal
  12. 09:10 TU Priorité santé
  13. 09:30 TU Journal
  14. 09:33 TU Priorité santé
  15. 10:00 TU Journal
  16. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  17. 10:30 TU Journal
  18. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  19. 11:00 TU Journal
  20. 11:15 TU Sessions d'information
  21. 11:30 TU Journal
  22. 11:33 TU Sessions d'information
  23. 12:00 TU Journal
  24. 12:10 TU Sessions d'information
  25. 12:30 TU Journal
  1. 06:30 TU Journal
  2. 06:43 TU Sessions d'information
  3. 07:00 TU Journal
  4. 07:10 TU Sessions d'information
  5. 07:30 TU Sessions d'information
  6. 08:00 TU Journal
  7. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  8. 08:30 TU Journal
  9. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  10. 09:00 TU Journal
  11. 09:10 TU Priorité santé
  12. 09:30 TU Journal
  13. 09:33 TU Priorité santé
  14. 10:00 TU Journal
  15. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  16. 10:30 TU Journal
  17. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  18. 11:00 TU Journal
  19. 11:15 TU Sessions d'information
  20. 11:30 TU Journal
  21. 11:33 TU Sessions d'information
  22. 12:00 TU Journal
  23. 12:10 TU Grand reportage
  24. 12:30 TU Sessions d'information
  25. 13:00 TU Journal
fermer

Grand reportage

Faire face aux crises alimentaires au Sénégal

Sayouba Traoré
Faire face aux crises alimentaires au Sénégal
 
La cuisine de la cantine scolaire du village de Keur Mandongo (Sénégal).

Au Sénégal, comme dans de nombreux pays du Sahel, les crises alimentaires frappent principalement le monde rural, il se trouve que dans cette zone, les villageois sont confrontés aux chocs d'origine climatique, soit on a une sécheresse, soit une inondation, parfois les deux à la fois, l'une après l'autre dans la même saison. Une inondation détruit les cultures dans les bas-fonds, ensuite une sécheresse succède, et détruit les cultures qui avaient subsisté dans les hauteurs, il s'ensuit inévitablement une flambée des prix des denrées alimentaires. La réponse à une telle situation se fait en deux temps, d'abord l'aide d'urgence, ensuite le renforcement de la résilience des communautés rurales. Le terme «résilience» désigne la capacité à surmonter les épreuves, et du coup, à rebondir. Un tour d'horizon avec les responsables du terrain du Programme alimentaire mondial dans les régions de Kaolack, Fatick, Ziguinchor, Kolda, et encore Tambacounda.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.