GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: La Tunisie au bord de l’abîme

    AFP

    « La Tunisie gagnée par la Violence », titre Le Parisien Aujourd’hui en France dans ses pages. « Sous pression après l’assassinat de deux opposants cet été, le pouvoir fait face à une opposition grandissante et à une vague de violence sans précédent », constate Le Parisien. En pleine page on voit en photo ces milliers de jeunes manifestants venus demander la démission du gouvernement islamiste, dans les rues de Tunis hier, bras en l’air en signe de défiance, et brandissant le drapeau rouge tunisien aux cris de « Ennahda dégage ». Le même slogan utilisé il y a deux ans à l’attention de Ben Ali, constate Le Parisien. Hier, une nouvelle attaque meurtrière jihadiste à Sidi Bouzid, à 300 kilomètres de Tunis ne devraient pas arranger les choses dans ce climat ultra tendu. Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh s’est aussitôt engagé pour calmer le jeu sur le principe d’une démission de l’actuel gouvernement. Mais les islamistes ne semblent pas vouloir quitter le pouvoir dans l’immédiat constate Le Parisien Aujourd’hui en France.

    Peugeot-Citroën : sortie de route ?

    Tous les journaux tirent la sonnette d’alarme ce matin concernant la crise que vit l’un des fleurons de l’automobile français.

    « PSA lutte pour sa survie », titre en une Le Monde. Les résultats du groupe au troisième trimestre publiés hier ne sont pas bons selon le quotidien du soir. Entre juin et septembre, le chiffre d’affaires de PSA a encore reculé de 3,7 %. Pire, la division automobile, le cœur du groupe, a vu ses ventes chuter de 5,8 %. Dans ses pages éco, le quotidien du soir revient largement sur les perspectives de production du groupe Peugeot Citroën prévues en forte baisse d’ici à 2016. Concrètement en Russie et au Brésil, où PSA a investi pour augmenter ses capacités industrielles, les ventes s’effondrent selon Le Monde. La baisse du rouble et du real vis-à-vis de l’euro affecte de plus « très significativement les résultats opérationnels de ces zones ». Un plan qui prévoit « 8 000 suppressions de postes et la fermeture du site d’Aulnay doit permettre à PSA d’économiser 600 millions d’euros par an. »

    Mais déjà, face à ces difficultés, General Motors prend ses distances nous informe Le Figaro. « Le projet de développement d’une plate-forme commune du segment B fait actuellement l’objet d’un ré-examen ». Alors que le groupe se borne à confirmer sa recherche de « partenariats industriels », que « le besoin d’argent frais est bien réel », (...) « General Motors ne sera pas son sauveur », s’inquiète Le Figaro.

    Conseil européen : à l’écoute des migrants ?

    Lors du Conseil européen qui s’ouvre aujourd’hui à Bruxelles, on devrait beaucoup parler de cet espionnage américain à grande échelle, alors que la chancelière allemande Angela Merkel se plaint elle aussi d’avoir été personnellement écoutée. Mais parmi les autres discussions importantes, à l’ordre du jour, la question des frontières et des migrations vers l’Europe. C’est le volet que retient L’Humanité ce matin avec ce titre choc : « L’Europe veut bétonner ses frontières ». L’humanité publie ce chiffre qui fait froid dans le dos : 16264 personnes en tout sont mortes, aux portes de l’Europe entre 1993 et 2012.

    Malheureusement selon L’Humanaté, plus que les migrants, ce sont ses frontières que l’Europe veut protéger. La France devrait d’ailleurs plaider pour un renforcement des contrôles aux frontières terrestres et maritimes. L’Humanité estime qu’il vaudrait mieux améliorer la politique d’accueil. Et dans ses pages, Claire Rodier, vice-présidente du réseau Migreurop et membre du groupe d’information et de soutien des immigrés « les politiques répressives de ces dernières années en matière d’asile et d’accès aux territoires ont eu des conséquences dramatiques, avec justement, l’augmentation importante du nombre de morts en méditerranée ».

    Et dans ce contexte de protectionnisme migratoire, la vision de la France d’aujourd’hui par l’académicien historien Pierre Nora qui vient de publier « Recherche de la France », n’est pas inintéressante. C’est le quotidien La Croix qui profite des sorties littéraires de la semaine pour nous en offrir une première lecture ce matin. « La démocratie française, à l’origine universelle s’est rétrécie sur elle-même », déplore l’historien qui craint encore que l’on passe de la « nation universelle à la nation communautaire, de la république de combat à la république patrimoine ». C’est l’épuisement de l’idée révolutionnaire estime Pierre Nora...

    A en croire l’historien, selon La Croix, c’est la désagrégation progressive de toutes formes d’encadrement, famille, église, partis politiques, qui font qu’aujourd’hui la France se cherche dans la douleur...

    Nouvelle hausse du Chômage : Pôle emploi embauche

    Libération s’inquiète ce matin de la nouvelle hausse du chômage en France. « Les mauvais chiffres de Septembre » sont un nouveau revers pour le gouvernement. « Mais aussi pour l’institution née de la fusion ANPE-Assédic », estime Libération qui en fait sa Une, avec ce clin d’œil aussi, à l’ouverture de la Foire internationale de l’Art contemporain (FIAC) à Paris aujourd’hui. « Pôle emploi : l’art de ne pas trouver un job ».

    « Les chiffres publiés seront mécaniquement gonflés de 21 000 à 28 000 chômeurs, nous explique Libération, ceux-là même qui avaient disparu des statistiques de Pôle Emploi cet été, en raison d’un bug technique. »

    Et Libération de constater que Pôle emploi n’a décidément pas le beau rôle, même si elle est à peu près la seule entreprise publique qui embauche à ses yeux, le gouvernement a accordé 4 000 postes en CDI depuis 2012, plus 2 000 postes devraient être créé bientôt, la plupart des conseillers. Tous se plaignent de surmenage, de stress, et il y a beaucoup d’absentéisme... « On fait ce qu’on peut pour eux. Mais on n’y arrive pas, on n’y arrive plus », témoigne une conseillère du Pôle emploi de quimper.

    La foire d’empoigne de l’Art

    Pour nous mettre du baume au cœur, Libération a choisi d’illustrer son édition du jour de certaines de ces œuvres d’art exposées à la FIAC qui ouvre ses portes au Grand Palais. L’inspiration des artistes n’est pas forcément gaie, à l’image de cette performance de l’Algérien Mohamed Bouroussia : « le cercle imaginaire ». On voit un homme, avec une tête de mort, mi-squelette, entouré d’un cercle de flammes. On a l’impression qu’il meurt à petit feu, cet homme du XXIe siècle.

    En tous les cas, « la crise affecte toujours la majeure partie du monde de l’art », constate Libération. Alors que paradoxalement, les foires de l’art pullulent dans le monde, Libération en dénombre 500 qui concurrencent désormais celle de Paris. « Les galeries ont besoin de ces événements pour survivre », apprend-t-on. Les organisateurs de ces foires de l’art font preuve d’ingéniosité pour attirer les potentiels acheteurs, la plupart originaires de Chine, de Russie ou des pays du Golfe. « Alors fini, le conceptuel pur et dur, le minimalisme, désormais on trouve de tout dans ces foires d’art contemporain » ; au point que certains dénoncent « la course au consensuel et au ludique ».

    En tous les cas, l’art ça crée de l’emploi, même de manière ponctuelle, 21 000 professionnels travaillent à la FIAC pour cette 40 ème édition, selon Libération, on attend 85 000 visiteurs au Grand Palais ces prochains jours.

    Face à la crise : l’art de la bonne bouffe

    Ballades et repas en famille sont les activités réconfortantes et économiques préférées des français pour garder le moral selon un sondage du Parisien Aujourd’hui en France. Peut-être que la visite de la Fiac en fera partie. 92 % des Français estiment que passer du temps avec sa famille apporte du réconfort selon l’institut Harris interactive. « Au moment où plus de huit français sur dix se déclarent inquiets du chômage, du pouvoir d’achat et de la fiscalité, seulement 27 % pensent qu’il faut se serrer la ceinture. Alors en tête des petits plaisirs », nous informe Le Parisien Aujourd’hui en France, 87 % des Français estiment qu’un bon repas est une source de plaisir. Viennent ensuite les ballades à la campagne, 85 %, et étonnement le shopping vient en dernière position.

    Prochaine émission

    À la Une: qui est derrière l’attaque des pétroliers dans le détroit d’Ormuz?

    À la Une: qui est derrière l’attaque des pétroliers dans le détroit d’Ormuz?
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.