GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Jackpot boursier pour les milliardaires

    Jeff Bezos, PDG milliardaire du géant de l'achat en ligne Amazon.com. Getty Images/Bloomberg/Patrick Fallon

    Les Bourses du monde entier ont flambé en 2013, au bénéfice des milliardaires. Toujours plus riches, et toujours plus nombreux, ils font des envieux et de plus en plus de jaloux.

    Les 300 personnes les plus riches au monde détiennent aujourd'hui à elles toutes seules 3600 milliards de dollars. Soit presque deux fois le produit intérieur brut de la France. En un an d'euphorie boursière, leur fortune s'est accrue de 500 milliards de dollars.

    Et cela va continuer en 2014, une centaine d'hommes ou de femmes pourraient rejoindre ce club réunissant près de 2200 membres. Bien sûr l'embellie des marchés n'a pas profité à tout le monde, les bourses ont gagné globalement 30% et ces 300 fortunes à 7 chiffres ont augmenté globalement de 16%.

    Les magnats de l'acier, des métaux se sont allégés de quelques dizaines de milliards de dollars tandis que les jeunes patrons de la net économie ont touché le jackpot. Soit parce que la valeur boursière de leur société s'est envolée, c'est le cas d'Amazon pour Jeff Bezos, ou de Microsoft pour Bill Gates qui revient à la première place dans le classement établi par Bloomberg. Soit parce qu'ils ont profité des introductions en bourse, c'est le cas du patron de Facebook.

    Un peu plus d'un an après son introduction calamiteuse au Nasdaq, le réseau social a tellement bien remonté la pente que le patrimoine de son créateur et principal actionnaire Mark Zuckerberg a doublé en 2013.

    Les stars de l'internet sont les nouveaux rois du pétrole

    Des rois qui vont devoir défendre leur couronne en 2014. Car on a découvert l'année dernière que ces nouveaux nababs usent et parfois abusent de leur position dominante. Leur propension à éviter l'impôt irrite tout particulièrement les gouvernements européens. Le fait que les Google et consorts aient livré des données personnelles à la NSA fait encore plus mauvais genre, et quand ils ont le choix les clients leur préfèrent dorénavant des marques politiquement plus correctes.

    Mais ce n'est pas facile, car ils sont en situation de quasi-monopole dans leur domaine d'activité. Ces inventeurs de génie se retrouvent également ultra majoritaire dans le capital de leur entreprise, à titre de comparaison le principal investisseur présent dans le capital de la compagnie pétrolière Exxon Mobil détient 0,04% des actions tandis que Mark Zuckenberg possède le tiers du capital de Facebook.

    Peu pressés d'acquitter les taxes, ils s'investissent en revanche de plus en plus dans la sphère publique

    Certains sont devenus incontournables dans les activités de bienfaisance, à l'image de Bill Gates qui encourage ses pairs à faire don de leur fortune. D'autres agissent plus discrètement pour étendre leur influence. En rachetant des médias par exemple, c'est le cas de Jeff Bezos qui a acquis le Washington Post, ou en finançant de plus en plus les campagnes électorales aux États-Unis. Comme si les milliardaires, sans passer par l'onction du suffrage universel, formaient un nouveau pouvoir dans nos sociétés.

    En bref dans l'actualité économique :

    Les usines du monde entier redémarrent à plein régime, sauf en France

    En France l'indice de l'activité manufacturière de décembre recule tandis qu'il bondit en Asie, en Europe, et aux Etats-Unis. L'indice des intentions d'achat dans l'industrie publié par l'institut Markit est au top, à 53,3, c'est son plus haut niveau depuis trois ans. Quand le cap des 50 est franchi cela signifie que l'activité repart, et bien en France, il est redescendu le mois dernier à 47.

    Le tourisme explose au Vatican grâce au pape François

    en 2013 le nombre de visiteurs a triplé, ce qui a presque doublé les revenus du tourisme de la cité papale. C'est depuis l'élection du pape François que les fans du nouveau souverain pontife accourent autour de la place Saint-Pierre. Ce qui est bon pour le Vatican l'est aussi pour toute l'Italie qui estime qu'un visiteur de la péninsule sur 10 vient d'abord pour le Vatican.

     


    Sur le même sujet

    • Médias

      Amazon, nouveau boss des médias ?

      En savoir plus

    • Twitter

      Twitter, une histoire d’argent, de pouvoir, d’amitié et de trahison

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Twitter débarque à Wall Street

      En savoir plus

    • Internet

      Facebook, un réseau social vieillissant ?

      En savoir plus

    • Réseaux sociaux

      Facebook modifie à nouveau ses conditions d'utilisation

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Pourquoi le Brexit sans accord défendu par Boris Johnson inquiète les pays africains

    Pourquoi le Brexit sans accord défendu par Boris Johnson inquiète les pays africains
    Au Royaume-Uni, Boris Johnson devrait logiquement succéder à Theresa May au poste de Premier ministre à l’issue du vote organisé par le parti conservateur. C’est donc un partisan d’un Brexit dur qui prend les commandes. Si sa ligne s’impose, elle provoquera (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.