GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Vie privée, voix publiques

    François Hollande et Julie Gayet. Reuters

    Nous revenons avec Amaury de Rochegonde, de l’hebdomadaire Stratégies, sur la conférence de presse de François Hollande où beaucoup de questions tournaient autour de la vie privée du chef de l’Etat.

    Il y a en face de l’Elysée, dans la vitrine d’une boutique, une robe de mariée. Dans la file d’attente de la conférence de presse de mardi où 600 journalistes étaient attendus, certains pouffaient : à qui va-t-il l’offrir ? A Hilary Trierweiler… ? Jusqu’alors, ce type de commentaires ne passait pas le seuil du Palais. Et voilà que mardi 14 janvier, ce n’est pas une, mais six questions qui ont été posées autour des révélations du magazine Closer sur la liaison supposée de François Hollande avec l’actrice Julie Gayet. Au président de l’Association de la presse présidentielle « l’honneur », comme il dit, de poser la première question : Valérie Trierweiler est-elle toujours la Première dame ?

    François Hollande a éludé sur ce statut qui n’existe pas, en promettant des éclaircissements avant sa visite d’Etat aux Etats-Unis, le 11 février. Puis, c’est la question de la frontière entre l’intimité et la vie politique qui a été posée, celle de la sécurité du président, de l’état de santé de Valérie Trierweiler... Le chef de l’Etat avait beau demander le respect de sa vie privée, une limite était en train de voler en éclat… Si le pacte de responsabilité ne l’avait pas emporté de justesse, c’eut été une conférence de presse pour magazines people.

    Julie Gayet réclame 50 000 euros à Closer pour violation de sa vie privée. Mais cet hebdo appartenant à la famille Berlusconi arguera qu’il a posé de vraies questions sur la sécurité du président, que l’on voit très peu protégé, un casque à moto sur la tête. La Cour européenne des droits de l’homme estime que la « couverture médiatique de personnalités est acceptable si elle correspond à l’intérêt général ». François Hollande, lui, dit qu’il ne peut attaquer un journal car il bénéficie de l’immunité présidentielle, reprenant ainsi une tradition remontant à Giscard d’Estaing.

    Si TF1 et BFM TV ont évitées de se montrer insistantes, alors que se joue en ce moment l’arrivée en gratuit de la chaîne LCI, c’est davantage auprès des journaux dits sérieux qu’on en fait beaucoup. « Le discrédit », a titré L’Express tandis que Le Point évoquait un tournant vie économique-vie privée avec en couverture « Ça déménage ». Pourquoi autant sur une affaire de cœur alors que les trois quarts des Français assurent que cela ne change rien à leur opinion sur Hollande ? Parce que c’est « une affaire d’Etat » comme le soutient le Times ? Ou plutôt, comme on l’assume outre-Manche, car l’intimité révélée fait vendre et qu’il n’y a plus de vie privée qui vaille, sur la voie publique, à l’heure des smartphones.


    Sur le même sujet

    • France / Médias

      France: Julie Gayet porte plainte contre «Closer»

      En savoir plus

    • Chine

      L'affaire Hollande-Gayet vue de Chine

      En savoir plus

    • Décryptage

      L'affaire Hollande/Gayet vue par la presse étrangère

      En savoir plus

    • France

      Hollande-Gayet: une affaire qui se corse?

      En savoir plus

    • Etats-Unis/France

      Etats-Unis: la presse suit l'affaire Hollande-Gayet

      En savoir plus

    • Accents du monde

      L'affaire Dieudonné et la relation entre François Hollande et Julie Gayet

      En savoir plus

    • France

      Hollande-Gayet : les révélations de «Closer»

      En savoir plus

    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    • «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      Cette semaine dans la Chronique des médias, retour sur secret défense qui est de plus en plus opposé aux journalistes en France pour limiter leur travail d’investigation.

    • Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Nous parlons ce matin des efforts que réalisent les grandes plateformes américaines pour lutter contre la propagation de contenus violents et terroristes avec notamment …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.