GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Chômage: comment surmonter l’échec?

    Des employés de La Redoute dans les rues de Lille, le 28 janvier 2014. REUTERS/Pascal Rossignol

    En France, le chômage a continué à augmenter en 2013. Le président François Hollande n'a pas réussi à inverser la tendance, il mise maintenant sur le pacte de responsabilité pour faire repartir le marché de l'emploi.

    L'Elysée se targue d'avoir réussi au moins à stabiliser le chômage. Une analyse qui ne fait pas l'unanimité car on voit bien que la courbe continue à progresser. Le nombre d'inscrits à Pôle emploi a augmenté de 5% en un an pour atteindre 3,3 millions, un record absolu. En revanche, le gouvernement a bel et bien réussi à enrayer le chômage des jeunes. Avec l'outil qu'il maîtrise le mieux. Les contrats aidés. 100 000 emplois d'avenir ont apporté une bouffée d'oxygène aux moins de 25 ans. Mais le progrès est encore fragile, le chômage des jeunes n'a fait que retrouver le niveau du début de l'année 2013, et les emplois d'avenir seront deux fois moins nombreux cette année. La tendance baissière sera donc difficile à maintenir par le seul traitement social. D'où la nouvelle phase entamée au premier janvier avec le pacte de responsabilité.

    Ce changement de cap peut-il changer la donne dès 2014 ?

    Les experts en doutent, parce que les faits sont toujours plus têtus que les discours. Or pour que le marché de l'emploi s'améliore, il faut jouer sur les deux tableaux : avoir plus d'offres d'emplois et aussi moins de demande. L'offre est créée par la croissance. Et là-dessus, les experts sont catégoriques, le 1% de croissance espérée par le gouvernement en 2014 ne suffira pas à créer des emplois, il faudrait plutôt 1,5%. Car les emplois créés doivent éponger la masse des chômeurs existant mais aussi répondre à la nouvelle demande. Une demande qui va grossir naturellement du fait de la poussée démographique. 120 000 personnes supplémentaires arriveront cette année sur le marché. Avec ces deux phénomènes, croissance atone et démographie dynamique, le nouveau discours promu à l'Elysée et décliné par le gouvernement ne fera sans doute pas de miracle en 2014, l'amélioration est attendue plutôt pour 2015.

    Le temps que le pacte de responsabilité soit mis en place

    Pour l'instant ce pacte, c'est une intention qui consiste à redonner à l'entreprise une place centrale dans la création d'emplois. Le gouvernement a donné le ton en proposant une baisse du coût du travail avec les exonérations de cotisations à la branche famille de la Sécurité sociale. Mais c'est maintenant aux partenaires sociaux de donner un contenu à ce pacte. Entre d'un côté des patrons qui souhaitent plus de flexibilité pour embaucher et des syndicats bien décidés à défendre les droits sociaux, la marge de négociation paraît bien mince. Le pari n'est donc pas encore gagné. Le chômage de 2013, c'est aussi l'inquiétante augmentation du nombre de seniors et de chômeurs de longue durée. Les plus de cinquante ans ont été les plus nombreux à alimenter la hausse de 2013, leur nombre a doublé en cinq ans, ils sont maintenant un million. Quant aux chômeurs de longue durée, souvent seniors, ils sont deux millions à pointer à Pôle emploi. Des personnes qui n'apparaissent ni dans les projets d'embauche des entreprises, ni dans le programme de lutte contre le chômage du gouvernement.
     

    En bref dans l’économie

    Kiabi, la marque française de textile, spécialisée dans les premiers prix, a renoué avec la croissance

    Son chiffre d'affaires a progressé en 2013 de 3,7% alors que le marché français reculait de 2%. La marque spécialisée dans les vêtements à bas coût a réussi à se repositionner sur un créneau hyperconcurrentiel et ambitionne de devenir le numéro un mondial du secteur.

    +1,9 % de croissance, une performance de la Grande-Bretagne pour 2013

    C'est un rebond prodigieux. En 2012, l'économie britannique était quasiment au point mort, avec seulement 0,1% de croissance.

      


    Sur le même sujet

    • Aujourd'hui l'économie

      La chute des monnaies émergentes sonne le tocsin

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      Le Macintosh, une icône déjà ancêtre

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      La Corée du Sud met le cap sur la 5G

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      Les grands absents du forum de Davos

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      L’Argentine veut rembourser sa dette

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.