GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    1. Enseigner le code en réinventant l'école : 42

    DR

    Deux écoles de programmation informatique viennent d’ouvrir leurs portes coup sur coup en région parisienne : Simplon et 42.

    Deux établissements gratuits, presque sans professeurs, attirant des élèves qui, souvent, n’ont jamais touché au code auparavant. Alors que dans le système éducatif traditionnel, l’erreur est perçue comme un échec, elle est considérée ici comme une étape nécessaire pour innover. Qui sont ces jeunes qui rêvent de devenir développeurs ? Pourquoi cet engouement pour l’informatique ? Comment l’apprentissage du code permet-il d’élaborer de nouvelles méthodes d’enseignement ?
    Plongée au coeur de ces deux établissements afin de mieux en comprendre les ambitions et les logiques.

    Simplon et 42 sont deux établissements distincts. Il divergent à plus d’un titre, mais ils ont également de nombreux points communs. Tous deux ont vu le jour au printemps 2013 et expérimentent de nouvelles manières de transmettre. Ils ont pour ambition de répondre à un besoin : 35.000 emplois seront créés dans le secteur du numérique durant les quatre prochaines années, selon le gouvernement. De nombreuses formations aux métiers de l’informatique existent déjà, à l’université ou dans des écoles privées, comme Epitech ou l’INSPI

    Pourquoi créer ces nouvelles écoles? Car les jeunes ne rentrant pas dans les critères de recrutement des formations déjà existantes sont peut-être les talents du numérique de demain, expliquent les fondateurs de 42 (dont l’homme d’affaires Xavier Niel) et Simplon. Leurs formations sont gratuites et accessibles sans diplôme préalable (baccalauréat et brevet compris). Les deux écoles revendiquent une pédagogie innovante, qui serait l’avant-garde d’une nouvelle forme d’enseignement. 

     
    42 veut «faire le boulot que l’Education nationale ne fait pas»


    Établie dans le 17ème arrondissement, 42 voit beaucoup plus grand que Simplon. L’établissement dont le nom fait référence au roman de science-fiction de Douglas Adam, Le Guide du voyageur galactique, accueille 880 élèves. Et comme la formation dure trois ans, elle accueillera bientôt 2700 élèves répartis sur trois promotions. Les étudiants ne paient aucun frais de scolarité: c’est Xavier Niel, le fondateur de l’école et vice-président d’Iliad, maison-mère de Free, le fournisseur d’accès à Internet et opérateur de téléphonie mobile, qui prend en charge l’intégralité des coûts: l’achat du bâtiment - 4 200 m2 pour environ 20 millions d’euros - et les frais de fonctionnement pour les dix premières années, estimés à 50 millions d'euros par Xavier Niel. Sixième plus grosse fortune de France, Xavier Niel a déjà créé avec les patrons du site de rencontres Meetic et du site d’e-commerce Vente-privée.com, l’EEMI, l’Ecole européenne des Métiers de l’Internet en 2011, mais celle-ci est payante.

    Lire la suite : http://rfi.my/1fmvU1S

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.