GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: un jihadiste belge condamné à mort pour appartenance au groupe Etat islamique (AFP)
    • Soirée Macron à Las Vegas: Muriel Pénicaud est au pôle financier pour être entendue par les juges (journalistes AFP)
    • Italie: la Commission européenne appelle à la mise en place d'une politique budgétaire «raisonnable» (vice-président)
    • Parcoursup en France: «plus de la moitié» des élèves auront une réponse positive à leurs voeux dès mardi soir (Blanquer)
    • Inde: cinq morts du virus Nipah, des dizaines de personnes en quarantaine (officiel)
    • En raison d’un mot d’ordre de grève national, les antennes de RFI et la mise à jour de nos sites peuvent être perturbées ce mardi

    Le paludisme, un fléau pour l'économie africaine

    Par
    L'anophèle est le principal moustique responsable de la transmission du paludisme à l'être humain. James D. Gathany/wikimedia.org

    2 milliards de dollars. C’est ce que fait perdre chaque année le paludisme à l’économie africaine. Dans les pays endémiques, c'est l’une des premières causes d’absentéisme au travail. Le secteur privé ne s’implique cependant pas assez dans la lutte contre ce fléau. Pourtant, selon l'Organisation mondiale de la santé, éradiquer la maladie serait très rentable pour de nombreuses entreprises africaines.

    Par Heridel Ntema

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.