GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Aujourd'hui
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L'acier retrouve le moral

    DR

    Alors que l’aciériste français Ascométal cherche un repreneur, le numéro un mondial de l'acier, Arcelor Mittal publie des résultats encourageants pour l'Europe.

    L'acier retrouve le moral. Baromètre du marché, Arcelor Mittal, le premier groupe sidérurgiste au monde en chiffre d'affaires, affiche son «optimisme», même «prudent». L'Europe des 28, fief du groupe luxembourgeois, retrouve des couleurs, après six longues années de déclin, dont deux années particulièrement noires pour les hauts fourneaux belges et français. Le principal débouché de l'acier, la construction automobile, redémarre, avec de nouveaux modèles. Les aciers de façade sont aussi plus demandés. Le regain de la consommation européenne d'acier pourrait au total dépasser les attentes et atteindre 3% cette année, surtout grâce à l'Allemagne, aux Pays-Bas, à l'Italie, l'Espagne et l'Irlande.

    Aux États-Unis, la demande d'acier croîtra plus vite encore, +4 %, c'est le deuxième marché d'Arcelor Mittal. En Ukraine, où l'aciériste a beaucoup investi, la baisse de la consommation d'acier dans ce pays sera compensée par la forte demande d'acier ukrainien au Moyen-Orient, région où la demande est très dynamique (+6 % en 2014 selon World Steel Association). C'est l'acier russe qui sera le plus pénalisé par la crise ukrainienne, avec pour tous les pays de l'ex-URSS une chute de la demande (-1,1 % en 2014) qui devrait s'aggraver en 2015, mais ce n'est pas un marché pour Arcelor Mittal.

    Hors des débouchés du groupe également, mais beaucoup plus déterminante pour les prix mondiaux de l'acier, la Chine, premier producteur et consommateur du matériau donnera un coup de frein brutal à sa consommation d'acier, pour réduire dette et bulle immobilière, en se débarrassant au passage des aciéries les plus vétustes et polluantes. En 2014, pour la première fois depuis huit ans, la demande chinoise d'acier (+3% en 2014 contre +6% en 2013) croîtra moins vite que la demande mondiale, moins vite qu'en Inde, en Amérique latine, aux États-Unis et même qu'en Europe.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.