GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Aujourd'hui
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Est-ce la fin de la dynastie Gandhi ?

    Devant un bureau de vote, dans le district de Kandhamal (est de l'Inde), le 10 avril 2014. REUTERS/Stringer

    En Inde, c’est aujourd’hui le dernier jour d’un scrutin législatif qui s’est déroulé en neuf étapes, et a concerné 814 millions d’électeurs. Le Parti du Congrès, l’incontournable force politique du pays pourrait bien perdre sa suprématie actuelle au profit du parti nationaliste hindou de Narendra Modi. Le Parti du Congrès est accusé de corruption et de clientélisme et la famille Nehru / Gandhi qui l’incarne depuis 60 ans a du mal à imposer la nouvelle génération des héritiers.

    Pour en débattre :

    - Bénédicte Manier, journaliste à l’AFP. Spécialiste de la société indienne, dont elle suit l’évolution depuis plus de 20 ans. Elle vient de publier un livre « L’Inde nouvelle s’impatiente » édité chez LLL (Les liens qui libèrent)
    - Jean-Joseph Boillot, spécialiste des grandes économies émergentes, dont l'Inde et la Chine.


    Sur le même sujet

    • INDE

      Législatives en Inde: l’espoir d’un changement

      En savoir plus

    • Inde

      Inde: coup d’envoi des plus grandes législatives jamais organisées

      En savoir plus

    • Inde

      Inde: le parti hindouiste mise tout sur l'économie

      En savoir plus

    • Inde

      L'Inde commence à élire ses députés

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.