GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane

    1. Pourquoi les méduses?

    Méduses. © Aurélia Aurita M Dagnino

    Nos invités du jour Jacqueline Goy (ichtyologue) et Robert Calcagno (directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco), s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi les méduses?»

    La méduse fascine par son étrangeté. D’apparence si simple et fragile, elle cache en réalité de redoutables atouts qui lui ont permis de traverser les âges, du précambrien à aujourd’hui. Et si, par le passé, cet organisme gélatineux a pu s’effacer pour laisser place à d’autres animaux bien plus évolués, il est aujourd’hui prêt à prendre sa revanche, largement soutenu par l’homme qui semble tout mettre en oeuvre pour lui offrir ce nouvel âge d’or...

    Robert Calcagno est directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco. Il pilote à ce titre le Musée océanographique de Monaco et la Maison des Océans, à Paris. Très impliqué dans la protection des océans, ses thèmes de prédilection sont notamment les Aires Marines Protégées, la sauvegarde des requins ou encore la préservation des grands fonds marins.

    Jacqueline Goy est attachée scientifique à l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco. Elle a consacré toute sa carrière à l’étude des méduses, d’abord en Méditerranée, puis jusqu’en Antarctique. L’observation directe grâce aux sous-marins de recherche comme Cyana a été prépondérante pour comprendre le comportement d’espèces aussi fragiles que les méduses. Jacqueline Goy a également collaboré au Traité de Zoologie, dirigé par P.-P. Grassé, publié de nombreux ouvrages et participé à l’élaboration d’expositions sur les méduses ou sur d’autres sujets, contribuant ainsi à
    faire mieux connaître la mer et les animaux qui la peuplent.

    Prochaine émission

    Comment développer une science ouverte avec le Sud, pour le développement? (Rediffusion)

    Comment développer une science ouverte avec le Sud, pour le développement? (Rediffusion)
    Nos invités du jour, Sarah Marniesse, Omar Cissé et Serge Yerbanga Rakiswendé, viennent débattre autour de la question suivante : «Comment développer une science ouverte avec le Sud ?». Comment développer (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.