GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Blé : l'Europe compense la faible récolte des Etats-Unis

    REUTERS

    Malgré la faible récolte américaine, l'offre mondiale de blé devrait frôler le record de l'an dernier.

    La récolte de blé en Europe va largement compenser le déficit de la production américaine. L'Union européenne et la Russie ont échappé à la sécheresse qui a frappé les Etats-Unis l'été dernier. L'Europe a en outre profité d'un printemps suffisamment pluvieux pour le développement des épis.

    En un mois, le département américain de l'Agriculture (USDA) a augmenté de 3 millions de tonnes ces prévisions de récolte pour l'Union européenne. Le Vieux continent devrait engranger plus de 146 millions de tonnes (1,5 million de tonnes de plus qu'en 2013-2014) : la plus belle moisson depuis 2008 est sur le point de démarrer en Europe. La France, l'Allemagne, la Pologne, la Roumanie et la Bulgarie auront en particulier de beaux rendements. Parmi eux, la France et la Roumanie seront en compétition à l'exportation pour prendre les marchés que les Etats-Unis ne pourront pas contenter du fait d'une chute de leur production de 10%. Mais le blé français sera également en compétition avec le blé russe, qui promet d'être abondant lui aussi cette année - tout comme le blé indien, l'Inde devrait donc rester exportatrice de blé en 2014-2015. La Chine aura moins besoin d'importer du blé, car sa production sera elle aussi en hausse.

     
    Au total, l'offre mondiale de blé sera abondante dans l'hémisphère nord, malgré le recul de la production aux Etats-Unis. C'est pourquoi les cours ont connu la semaine dernière leur cinquième semaine de baisse, et jeudi dernier leur niveau le plus bas depuis quatre mois. Ils sont passés sous le seuil psychologique des 6 dollars le boisseau à la Bourse de Chicago et sous les 188 euros la tonne à Paris.

    Prochaine émission

    Bitume et granit, des marchés tendus en France à l'approche des municipales

    Bitume et granit, des marchés tendus en France à l'approche des municipales
    A neuf mois des municipales les chantiers urbains s'accélèrent en France. Ce qui entraîne des difficultés d'approvisionnement en granit et en bitume.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.