GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    2. Spéciale commémoration du centenaire de la Guerre 1914-18

    Photographies de 'Poilus' lors de la bataille de Verdun (Octobre 1916). © Photographies par les soldats Gilbert et Louault.

    Aumôniers catholiques, pasteurs et rabbins se retrouvèrent côte à côte sur le front pour porter secours aux blessés et accompagner les mourants. A l’occasion des célébrations de la Guerre de 14-18, Religions du monde revient sur l’engagement de ces hommes qui voulurent partager le sort des soldats.

    - Mgr Luc Ravel, évêque aux Armées s’exprime sur le sens des commémorations de la Grande Guerre
    - Paul Netter, arrière-petit-fils du Grand Rabbin de Lyon Abraham Bloch, mort le 29 août 1914 sur le front des Vosges. Aumônier israélite et infirmier-brancardier volontaire, Abraham Bloch est tué par un éclat d’obus en portant un crucifix à un soldat catholique mourant qui l’avait pris pour un prêtre. L’histoire du Grand rabbin devint un symbole du patriotisme et de l’Union sacrée. Le peintre Luc Levy-Dhurmer immortalisera le geste en 1917 dans un tableau « La mort du rabbin ». Paul Netter signe la première biographie de son arrière-grand-père : « Un Grand rabbin dans la Grande Guerre ».
    - Ysabel Saïah-Baudis à propos de la réédition chez Orients/ Klincksieck de la version complète de « La vie de Mohammed, prophète d’Allah ». En 1918, le ministère aux Armées répond à la demande insistante du grand peintre orientaliste français Etienne Dinet de raconter la vie du prophète afin de rendre hommage aux soldats musulmans morts pour la France. Etienne Dinet (1861-1929) qui a vécu et peint une partie de sa vie en Algérie s’était converti à l’islam. Baignées dans la lumière de l’Orient, ses peintures expriment la ferveur des musulmans.
    La préface, signée Ysabel Saïah-Baudis et Dominique Baudis, relate comment dès 1913 l’artiste se meut en diplomate alors que la guerre gronde et que la Turquie rejoint, à l’automne 1914, la coalition formée autour de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie.

     


     


    Sur le même sujet

    • 1. Les colonies dans la Première Guerre mondiale

      En savoir plus

    • Série guerre 14/18 : Togo, un cimetière militaire allemand à Wahala

      En savoir plus

    • 1. Quel rapport entre la science et la guerre 14-18 ? Emission en direct depuis l'Historial de la Grande Guerre à Peronne

      En savoir plus

    • 1. Centenaire de la Grande Guerre

      En savoir plus

    • Les conséquences de la Grande Guerre sur les familles

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Relations hommes-femmes en Méditerranée: le rôle des monothéismes

    Relations hommes-femmes en Méditerranée: le rôle des monothéismes
    Emission spéciale enregistrée à Marseille, au Théâtre de la Criée, dans le cadre de la 25ème édition des Rencontres d’Averroès sur le thème : « Quelles relations (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.