GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 22 Octobre
Mardi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    En République démocratique du Congo (RDC), au moins 12 personnes ont été tuées dans une attaque, au soir du samedi 20 octobre, à Béni (Nord-Kivu). Le bilan est avancé par le bourgmestre de la commune de Rwenzori, l'une des communes de la périphérie de la ville, et par la société civile. Un militaire figurerait parmi les victimes. Selon des témoignages, des assaillants ont attaqué cette commune à la tombée de la nuit. Des tirs à l’arme lourde et légère ont notamment été entendus. Ce dimanche matin, la population, excédée par cette nouvelle tuerie, est descendue dans la rue. La police et l'armée sont intervenues avec des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes pour disperser cette manifestation. Le commandement militaire à Béni est en réunion, ce matin. Béni a été la cible de plusieurs tueries ces dernières semaines, généralement attribuées aux rebelles ADF sans que l'on sache très bien qui se cache derrière.

    Dernières infos
    • Le retrait américain du traité nucléaire avec la Russie est un «pas dangereux» (Moscou)
    • Politique française: Laurent Wauquiez (LR) juge Emmanuel Macron «déconnecté» de la réalité de ses concitoyens (Le Parisien)

    A Kisangani, RDC : Chez Papa Rovensky

    Papa Rovensky, fabricant de cercueils et chanteur populaire. © Vladimir Cagnolari

    A 72 ans (en 2007), Papa Rovensky était en pleine forme !
    Pourtant, il en avait vu des choses, lui le secrétaire communal de Stanleyville, future Kisangani. La rébellion muleliste des années 60, la guerre entre Rwandais et Ougandais en terre congolaise, la crise et l’isolement progressif qui ont frappé sa ville… il n’a pourtant jamais perdu son entrain, et continuait lors de notre rencontre de fabriquer ses cercueils aux couleurs chatoyantes. Il faut croire que l’homme avait foi dans le destin, totalisant 7 épouses et 34 enfants ! En 2007, Papa Rovensky continuait de contempler avec amour et nostalgie le fleuve Congo, qui relie Kisangani au reste du pays.
    (Rediffusion du 8 février 2008).

    1. 1
    2. 2
    3. ...
    4. Suivant >
    5. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.