GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La hausse du dollar nuit aux cours de l'or

    Des lingots d'or, Banque nationale suisse, Zurich. AFP

    Les cours de l'or continuent de chuter, à mesure que le dollar reprend de la valeur. L'industrie aurifère poursuit sa restructuration.

    La hausse du dollar nuit aux cours de l'or. La santé retrouvée de l'économie américaine, l'imminence d'une hausse des taux d'intérêt aux États-Unis, après des années de crédit facile, alors que l'Europe au contraire réduit la rémunération du crédit dans la zone euro... Tout concourt à redonner au billet vert de l'attrait, par rapport aux autres monnaies, mais aussi par rapport à l'or.

    Le lingot, longtemps chouchou des investisseurs, est délaissé pour le dollar, la monnaie américaine étant susceptible désormais de rapporter plus, via les intérêts. Le métal précieux est boudé, il a perdu 3 % de sa valeur en un mois, 7 % en un trimestre, alors qu'il avait profité d'un petit regain en début d'année, après un plongeon de 28 % en 2013, année noire.

    L'industrie aurifère n'en finit pas de se restructurer. Très endetté, le troisième plus gros producteur d'or, AngloGold Ashanti, vient d'annoncer qu'il allait scinder le groupe en deux, et au passage lever du capital frais pour tous ses actifs hors d'Afrique du Sud, après avoir déjà fermé une mine au Mali et réorganisé la production au Ghana.

    Les marchés de l'or ont désormais les yeux rivés sur la cotation du dollar. Ils observent aussi le comportement des deux pays qui pourraient réveiller la demande physique de métal précieux, puisque les investisseurs n'en veulent plus. Il s'agit bien sûr de la Chine, mais la consommation chinoise d'or a chuté de moitié en un an ; au point que la Chine a laissé l'Inde reprendre son statut de premier importateur d'or au monde, malgré les restrictions de New Delhi au commerce du métal précieux.

    La chute actuelle des prix réveillera peut-être l'appétit des Asiatiques pour l'or. C'est le moment idéal en Inde, à quelques jours de Diwali, qui lance la saison des festivals religieux et des mariages, pendant laquelle les Indiens achètent des bijoux en or.


    Sur le même sujet

    • Grand reportage

      Guinée : La folle ruée vers l’or

      En savoir plus

    • Niger

      Ruée vers l'or au Niger: fermeture provisoire du site

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Niger : Agadez revit grâce à la découverte de gisements d'or

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      2. Mali : les dessous de la ruée vers l’or (reportage)

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.