GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les robots mous sont indestructibles

    Le personnage de dessin animé Bob l'éponge a-t-il inspiré le prototype de robot flexible, souple et mou ? Nickelodeon

    Il résiste au froid, au feu, aux radiations, aux chocs, aux piétinements et même à l’écrasement en passant sous les roues d’une voiture. Des chercheurs américains de Harvard, ont conçu un prototype de robot flexible, souple et mou. Cette guimauve électronique indestructible permettra de concevoir des androïdes adaptés aux conditions extrêmes.

     

    Bob l’éponge, le héros carré et en mousse, du célèbre dessin animé qui porte son nom, ne craint ni les coups ni les chocs, et encore moins de se faire écraser, ce qui est compréhensible, lorsque qu’on possède le physique d’une éponge marine. Les jeunes roboticiens de l’Université de Harvard, durant leur petite enfance, ont dû passer des heures devant la série animée. Leur dernière création, bien qu’ils s’en défendent, ressemble à Bob l’éponge. Officiellement, les chercheurs affirment s’être inspirés de la nature pour créer des robots plus flexibles et plus souples que ceux en métal ou à coque rigide. Les modèles de prédilection des roboticiens sont les calmars, les étoiles de mer, et autres animaux sans squelette, au corps mou.

    Le dernier prototype sorti du laboratoire de « l’institut d’ingénierie inspiré par le biologique » de l’Université d’Harvard, ressemble à une étoile de mer, son corps est composé de silicone comprenant des alvéoles reliées entre elles, laissant passer de l’air comprimé, permettant à ce robot de se déplacer à la vitesse record de 18 m par heure. Il se tortille et ondule plus qu’il ne marche, et  c’est ce qui fait son charme ! Sa structure en silicone présente de nombreux avantages, comme de supporter de grands écarts de température. Etanche, il résiste à certaines radiations comme les ultra-violets, et aux acides corrosifs. Un bref passage au feu ne l’endommage pas, comme le démontrent les vidéos sur le site de l’institut.

    Les chercheurs, ne reculant devant aucun sacrifice, n’ont pas hésité à rouler sur l’une des quatre branches de cette étoile de mer robotisée, prenant garde toutefois de ne pas écraser la partie centrale de l’engin où est logée toute l’électronique. Même pas mal ! De toutes ces épreuves, notre robot est sortie indemne. Bien qu’ils soient un peu lourdauds et pas très vifs, les robots mous ont de l’avenir, ils permettront de concevoir des machines plus résistantes, plus souples qui ne risqueront pas de blesser leur propriétaire humain en cas de choc frontal. Bob l’éponge à tout compris ! Mieux vaut être un super mou solide, plutôt qu’un gros dur fragile. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

     

    • Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Tous les bijoux high-tech conversationnels développés actuellement par les grandes firmes du numérique nous offrent deux possibilités, soit vous optez pour la voix masculine, …

    • Nadia, le robot gymnaste

      Nadia, le robot gymnaste

      Des chercheurs américains vont développer un androïde capable de réaliser des mouvements complexes typiquement humains. Leur machine bipède s’inspire des capacités physiques …

    • Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Le nouveau procédé de sustentation, mis au point par des chercheurs américains, permet de faire léviter, à l’aide d’un faisceau d’ondes lumineuses, des objets de grande …

    • HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      Oubliez vos smartphones pliables hors de prix, les réseaux 5G qui peinent à se mettre en place ou les gadgets connectés qui ont été présentés à grand renfort de publicité …

    • La Darpa télépathie

      La Darpa télépathie

      Le nouveau projet de l’agence de recherche du département de la Défense aux Etats-Unis est de développer une interface cerveau-ordinateur portative pour les soldats américains. …

    • Des chercheurs français et anglais mettent au point un «épiderme artificiel»

      Des chercheurs français et anglais mettent au point un «épiderme artificiel»

      Ils ont développé une membrane synthétique qui ressemble à s’y méprendre à de la peau humaine. Cet épiderme artificiel doterait nos objets connectés du quotidien d’une …

    • Lentille ultra mince pour smartphone

      Lentille ultra mince pour smartphone

      Comment rendre les smartphones encore plus minces et plus légers ? Des chercheurs américains ont mis au point une lentille optique de quelques microns d’épaisseur, soit …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.