GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    La Chine veut réduire ses importations de coton

    Des balles de coton sont stockées dans un entrepôt d'une usine de fil de coton dans le comté de Dali, la province du Shaanxi, en Chine. Getty Images

      Pour encourager les achats de coton chinois, Pékin réduit les importations.

      La Chine croule sous les stocks de coton de ses producteurs. Alors elle cherche à réduire ses importations. En 2015 son quota libre de droits de douane sera strictement limité aux 894 000 tonnes de fibre que lui impose l'Organisation mondiale du commerce. L'an dernier la Chine avait autorisé au moins 600 000 tonnes de plus. L'an prochain, toute importation supplémentaire de coton sera taxée à 40 % par les douanes chinoises.

      Malgré ces nouvelles taxes, les filateurs chinois devraient continuer à importer de la fibre, elle leur coûtera toujours moins cher que le coton chinois, qui, en plus, n'a pas toujours la qualité qui leur convient. Mais les importations chinoises, déjà en baisse de 32 % en 2013-2014, du fait de la crise de la filature chinoise, pourraient chuter encore plus durement cette année.

      La décision de Pékin porte donc un coup supplémentaire aux cours mondiaux du coton, qui ont plongé à 62 cents de dollar la livre le mois dernier. Le marché du coton entre dans sa cinquième année de surplus. Une grande partie de ce surplus se trouve en Chine : Pékin, affolé par le risque de pénurie en 2010, avait acheté trois années de rang le coton aux producteurs chinois, désormais l'administration chinoise ne sait plus quoi faire de ses stocks.

      La Chine a donc décidé d'en finir avec cette politique de stockage pour lui préférer des subventions directes aux producteurs de coton, au moins ceux du Xinjiang, la région autonomiste ouïghoure. Et désormais Pékin espère écouler davantage de coton chinois en renchérissant les importations de coton étranger. Les enchères des réserves d'Etat seront lancées en mars prochain, si la demande des filateurs chinois n'est pas satisfaite par la récolte à venir.

      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.