GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Hong Kong, la passerelle financière entre la Chine et le reste du monde

    Mardi 30 septembre 2014. Le mouvement hongkongais « Occupy Central » a été débordé par la jeunesse, qui a commencé à manifester vendredi 26 septembre et rallie à présent tous les échelons de la société. REUTERS/Carlos Barria

    A Hong Kong, la contestation politique a fait flancher la Bourse. Moins 6 % en quelques jours. Cette place financière de premier plan s'interroge sur son avenir, très dépendant de ses bonnes relations avec la Chine continentale.

    Hong Kong est l'une des places financières les mieux cotées au monde. Que ce soit pour son marché action, ou pour son activité de change. Certes, en volume elle est encore à une bonne encablure de New York, mais toujours bien placée dans les classements internationaux malgré la concurrence de plus en plus vive d'autres bourses asiatiques comme Singapour. La spécialisation dans les services financiers a commencé sous la domination britannique. Jusqu'à la rétrocession à la Chine en 1997, Hong Kong était le passage obligé des entreprises étrangères vers l'empire du Milieu.

    Le retour dans le giron d'une République populaire en plein boum économique a donné un nouvel élan à ses services financiers. Depuis quelques années ce rôle pivot entre Pékin et le reste du monde tend à s'estomper avec l'apparition de nouveaux acteurs comme Shanghaï ou Busan. Mais Hong Kong demeure une plate forme très prisée par les étrangers. 80 % des entreprises étrangères sont installées à Hong Kong pour superviser leurs affaires en Chine.

    La prospérité de Hong Kong doit donc beaucoup à la Chine

    L'année dernière la moitié des investissements directs étrangers vers la Chine continentale sont passés par Hong Kong. C'est bien sûr la sécurité juridique qui rend cette région administrative chinoise incontournable sur la route de la République populaire. C'est aussi une voie commerciale de premier plan.

    Si Hong Kong est l'un des premiers ports au monde pour le transport des marchandises en vrac, ce n'est pas pour nourrir ses 8 millions d'habitants. Les bateaux livrent à Hong Kong des matières premières en réalité destinées à la Chine et repartent avec des produits fabriqués dans l'atelier du monde. Cette surexposition a fait la fortune de l'île, c'est aussi son talon d'Achille quand l'activité de la deuxième puissance économique au monde ralentit.

    Inversement la Chine qui garde la haute main sur le yuan a fortement besoin de Hong Kong pour avoir accès aux autres devises

    Pour encourager ses partenaires étrangers à recourir au yuan, la Chine a effectivement besoin d'une place rassurante et c'est comme ça que Hong Kong est devenu le principal centre de change de la monnaie chinoise. 72 % des paiements en yuan sont effectués via à Hong Kong. Et c'est dans l'ex-colonie britannique que l'État, les banques chinoises, et depuis 2010 les entreprises en général, émettent des dim sum, des obligations en yuan qui permettent de lever des capitaux étrangers.

    Par ailleurs de plus en plus de sociétés chinoises passent par Hong Kong, pour ensuite réinvestir leur capital sur le continent. Soit pour profiter d'exemptions fiscales soit pour sécuriser leurs biens. Ce déferlement de capitaux chinois a fait par ailleurs flamber le marché de l'immobilier, les prix ont doublé depuis 2009. Il y a donc une bulle en ce moment à Hong Kong qu'un vent trop violent pourrait bien faire éclater.
     



    ♦ En bref dans l'actualité économique :

    L'euro est tombé ce matin à son plus bas niveau depuis deux ans face au billet vert

    La monnaie européenne poursuit sa dégringolade. Elle est brièvement passée en dessous du seuil des 1 dollar 26 ce matin après la publication de nouvelles informations sur le ralentissement de l'inflation dans la zone euro.

    Seulement la moitié des personnes en âge de prendre leur retraite touche une pension selon l'organisation internationale du travail

    C'est souvent insuffisant pour couvrir leurs besoins, c'est pourquoi la majorité des plus âgés continue à travailler pour survivre. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée dans 178 pays. Côté positif, de plus en plus de pays en développement étendent leur régime de retraite. Côté négatif, les pays occidentaux sous la pression de la rigueur budgétaire réduisent les prestations.

    Prochaine émission

    Pourquoi le G7 Finances part en guerre contre la libra de Facebook

    Pourquoi le G7 Finances part en guerre contre la libra de Facebook
    Au G7 Finances qui se tient à Chantilly en région parisienne, la libra, la monnaie virtuelle que veut lancer Facebook, fait l’unanimité contre elle. Tous les ministres des finances présents s’inquiètent de l’émergence de cette monnaie susceptible de concurrencer (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.