GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Florian Philippot: «La France n’est plus maîtresse de son budget national»

    Florian Philippot. RFI

    A un mois du congrès du Front national, Frédéric Rivière reçoit Florian Philippot, eurodéputé et vice-président du FN. Il réagit aux recommandations spécifiques de Bruxelles sur la situation budgétaire de la France et aux réformes en cours. Il évoque également le succès du livre d’Eric Zemmour et les dissonances perceptibles au sein de son parti politique.

    « D’ailleurs, j’ai appris que la lettre envoyée par la Commission était écrite en anglais. Cela aurait pu être en allemand ceci dit, vu l’air du temps. Mais c’est tout à fait extraordinaire d’abord qu’effectivement, le gouvernement ne fasse pas la transparence. Il n’assume pas donc ses choix. Le gouvernement français avec l’aide de l’UMP a voté le traité budgétaire. Il l’a ratifié. Ce qui fait que la France n’est plus maîtresse de son budget national. Et bien, il faut l’assumer ! Quand on a fait cela, il ne faut pas essayer de le cacher aux Français. »


    Sur le même sujet

    • Florian Philippot: «on pourra former un groupe un peu plus tard»

      En savoir plus

    • Florian Philippot, vice-président du Front national

      En savoir plus

    • Florian Philippot, vice-président du Front national (FN)

      En savoir plus

    • 1. Florian Philippot, vice-président du Front national

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Patrick Mennucci: «La décision de F. Hollande a ouvert les yeux de Vincent Peillon»

    Patrick Mennucci: «La décision de F. Hollande a ouvert les yeux de Vincent Peillon»
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.