GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    La hausse des prix de l'énergie menace la survie de l'aluminium en Europe

    L’aluminium est le métal que l'on s'arrache dans l'automobile et l'aéronautique, et la demande ne cesse de croitre. Getty Images/Burgess Blevins

    Après des années de surproduction, on s'oriente en 2015, vers le premier déficit d'aluminium. A la traine : l'Union européenne qui peine à retrouver une industrie compétitive.

    La production européenne d'aluminium est moribonde. Deux millions de tonnes produites l'an dernier, et à quel prix ! L’électricité a doublé quasiment les couts de production d'aluminium européen, sans compter les couts liés à la main d'œuvre et au transport. En quelques années, près de la moitié des fonderies européennes ont fermé leurs portes. Elles ne supportent pas la concurrence de pays qui ont l'avantage eux de ne pas être étranglés par les couts énergétiques, et les normes environnementales imposées par une Europe qui se veut championne dans la lutte contre le réchauffement climatique.

    Comment concurrencer le Canada, le Mozambique, l'Islande, la Norvège, qui s'appuient sur leurs énormes capacités hydrauliques ? Comment rester compétitif face aux pays du Moyen-Orient qui utilisent leurs réserves de gaz pour les transformer en électricité, et produire un aluminium particulièrement rentable ? En 10 ans, les capacités de la région ont bondi, 5 millions de tonnes ont été produites l'an dernier, loin, très loin derrière la Chine, premier producteur et premier consommateur d'aluminium au monde. 30 millions de tonnes d'aluminium sont sorties l'an dernier des fonderies chinoises, sur les 47 millions et demi de tonnes produites en 2013 (soit un million de tonnes de plus que la demande mondiale).

    Un million est venu alimenter les stocks déjà considérables de métal blanc détenus par le marché des métaux de Londres, et les grandes banques d'affaires qui réalisent des profits considérables en revendant leur stock, en le livrant immédiatement pour 2500 dollars la tonne, alors que le prix en bourse dépasse tout juste les 2000 dollars.

    La demande ne cesse de croitre. L’aluminium est le métal que l'on s'arrache dans l'automobile et l'aéronautique. Il est plus léger que l'acier, et donc, moins gourmand en carburant, il se recycle facilement, l'aluminium c'est le métal vert par excellence. À moins que l'on s'interroge sur la source de l'électricité qui a permis de le produire. Du charbon chinois pour des moteurs de voitures hybrides ? C'est un paradoxe qui pourrait jouer qui sait en faveur des Européens.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.