GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection de von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)

    Les enjeux africains et médias du sommet de la Francophonie

    L'AITV, l'Agence internationale d’images de télévisions, l'un des symboles du premier sommet de la Francophonie, devrait s'arrêter fin novembre. France Televisions

    Nous parlons avec Amaury de Rochegonde, de l’hebdomadaire Stratégies, du développement des médias français et francophones en Afrique, à l’occasion du sommet de la Francophonie.

    C’est un XVe sommet de la Francophonie qui tombe assez mal pour France Télévisions qui avait prévu d’arrêter fin novembre l’AITV, l’agence internationale d’images de télévision, qui alimente les journaux télévisés africains, faute de financement par Canal France international (CFI). Or, l’AITV a été créée en 1986, lors du premier sommet de la Francophonie à Versailles. Un symbole malheureux que le ministère français des Affaires étrangères va tenter d’effacer en confiant à l’Agence France presse, à travers un contrat de deux ans, le soin de fournir à seize chaînes africaines des images d’actualité. En attendant, les 28 salariés de l’AITV continuent de se mobiliser à Dakar contre cette décision d’arrêt prévue finalement pour le 7 décembre prochain.

    Si l’un des enjeux du sommet réside dans l’impulsion économique qui peut être donnée à l’OIF par son futur secrétaire général, qui succédera à Abdou Diouf, l’influence culturelle que les médias peuvent apporter au service de cette francophonie est un autre aspect important. Or, cette influence, comme en a témoigné une conférence de l’OIF en octobre à Montréal, elle ne va pas de soi face à des géants du Web qui sont tous américains et qui peuvent orienter les choix d’information, de culture ou de divertissement. Alors que le contenant est de moins en moins maîtrisé, et face à des bouquets à bas coûts proposés par des pays émergents, il reste donc aux médias francophones à organiser la diffusion leurs contenus à destination de l’Afrique.

    Pour ce faire, le mobile devient un instrument majeur de rayonnement lorsque l’on sait qu’un pays comme la Côte d’Ivoire, par exemple, compte 21 millions de téléphones pour 20 millions d’habitants. C’est ce qu’a compris TV5 en créant une application dédiée à l’Afrique qui offre un accès gratuit à ses programmes et aux journaux d’information de sa chaîne africaine. Face à des États qui vont adopter la TNT en 2015 et espèrent un dividende des opérateurs télécoms du fait de l’abandon de l’analogique, les grands acteurs francophones doivent aussi montrer qu’ils sont proches des populations africaines. Ils peuvent se diffuser en langues locales ou en français facile comme le fait RFI ou créer des offres spécifiques comme TV5+ Afrique, A+ la chaîne de Canal+, les JT africains de France 24 ou le futur site sur le foot africain que lancera RFI le 9 décembre. Si l’OIF devrait réaffirmer l’obligation de les distribuer sur les bouquets de chaînes, les grands médias internationaux francophones savent qu’il leur faut se montrer à l’écoute des Africains pour maintenir leur audience sur le continent.

    Prochaine émission

    Quelles images pour l’immigration clandestine?

    Quelles images pour l’immigration clandestine?
    Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant de passer du Mexique aux États-Unis.
    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    • «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      Cette semaine dans la Chronique des médias, retour sur secret défense qui est de plus en plus opposé aux journalistes en France pour limiter leur travail d’investigation.

    • Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Nous parlons ce matin des efforts que réalisent les grandes plateformes américaines pour lutter contre la propagation de contenus violents et terroristes avec notamment …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.