GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Des nanos pour régénérer nos vieux os

    Combattre la dégénérescence du squelette des personnes âgées à l'aide de nanotechnologies, une réalité ? Getty Images/Keith Brofsky

    Des chercheurs au Royaume-Uni ont développé un traitement de régénération qui stimule les cellules souches des tissus osseux, à base de nanoparticules magnétiques et enrobées de protéines. Cette nouvelle technothérapie permettrait, selon les scientifiques, de réparer des fractures et de combattre efficacement la dégénérescence du squelette des personnes âgées.

     

    De nombreux chercheurs, dans le monde, travaillent à la mise au point de microrobots artificiels capables de circuler dans l’organisme afin de combattre certaines maladies. Récemment le laboratoire Google X annonçait son projet de pilules contenant des nanoparticules magnétiques capables de détecter précocement les cancers, ou les risques d’accident cardiovasculaires. Des chercheurs au Royaume-Uni se sont inspirés du même concept pour mettre au point un traitement de régénération des tissus osseux. Leur procédé consiste à utiliser des nano particules enrobées de protéines et préalablement magnétisées, qui ont la propriété de stimuler les cellules souches des zones endommagées du squelette. Jusqu’à présent, pour soigner ou réparer des os endommagés, il fallait attendre soit qu’ils se ressoudent naturellement, soit envisager une greffe osseuse. Mais fractures ou greffes, les patients sont toujours contraints de se soumettre à un travail de rééducation douloureux et indispensable qui favorise la régénération des tissus. Le traitement mis au point par les chercheurs du Royaume-Uni permettrait d’éviter les opérations ainsi que les exercices.

    Leurs nanoparticules magnétisées sont injectées par intraveineuse et dirigées grâce à un champ magnétique externe qui les concentre sur les zones endommagées, le passage mouvementé des nanos magnétisées sur les tissus blessés stimule la croissance des cellules souches, tout comme le ferait un exercice de rééducation. Cette technothérapie prometteuse permettrait de réduire et réparer des fractures sans intervention chirurgicale, de soigner des maladies telles que l’ostéoporose et plus généralement tous les désordres du squelette liés à l’âge pour des personnes qui ne sont plus en état de faire des exercices de rééducation soutenus. Lors de leurs tests, les chercheurs ont dû se contenter de fémurs de poulet et le chemin sera encore long avant de passer à l’humain, qui, on le rappelle, n’est pas du tout un poulet sans plume. Cette expérience valide toutefois un concept dans l’air du temps, celui de « nano anges gardiens » qui voyageront peut-être bientôt dans le monde intime et infiniment petit de nos cellules, afin de régénérer les vieux os de notre carcasse fourbue et fatiguée. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    Prochaine émission

    Une mousse à l'épreuve des balles

    Une mousse à l'épreuve des balles
    Des scientifiques américains ont conçu une mousse composite, à base d'acier et d'aluminium, capable d’absorber l'énergie cinétique des projectiles les plus puissants. Ultra léger, ce nouveau matériau permettrait de concevoir des véhicules blindés beaucoup (…)
    • Une mousse à l'épreuve des balles

      Une mousse à l'épreuve des balles

      Des scientifiques américains ont conçu une mousse composite, à base d'acier et d'aluminium, capable d’absorber l'énergie cinétique des projectiles les plus puissants. …

    • La menace du «deepfake» se précise

      La menace du «deepfake» se précise

      Des chercheurs en intelligence artificielle et un éditeur de montage vidéo, ont mis au point un logiciel qui permet de modifier simplement et rapidement une interview …

    • Paludisme: un champignon OGM anti-moustique

      Paludisme: un champignon OGM anti-moustique

      Des chercheurs américains ont conçu un champignon génétiquement modifié capable d’éradiquer les populations de moustiques vecteurs du paludisme. Ce fongique OGM a été …

    • Arachnomobile et Spiderdrone

      Arachnomobile et Spiderdrone

      Des chercheurs américains ont mis au point des capteurs électroniques inspirés des poils d’araignées pour les intégrer dans des fuselages d'avions, sur des voitures et …

    • Cerveaux d’insectes pour intelligence artificielle

      Cerveaux d’insectes pour intelligence artificielle

      La guerre ne meurt jamais dans les labos scientifiques et militaires. Le nouveau projet de l’agence de recherche du département américain de la Défense est de mettre …

    • Des bourdons équipés de capteurs pour identifier les dangers qui les menacent

      Des bourdons équipés de capteurs pour identifier les dangers qui les menacent

      Des chercheurs américains ont équipé des bourdons d’un sac à dos électronique. L’objectif de cette expérimentation serait de créer en série des drones-vivants pour effectuer …

    • Des rats pilotés par la pensée (rediffusion)

      Des rats pilotés par la pensée (rediffusion)

      Des chercheurs chinois ont mis au point une nouvelle interface électronique pour connecter un cerveau de rat à celui d’un être humain. Leur expérience a permis de diriger …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.