GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'Inde rouvre ses portes aux importations d'or

    L'Inde assouplit le commerce de l'or. gold.fr

    Le gouvernement indien vient de supprimer les restrictions aux importations d'or.

    L'Inde rouvre ses portes aux importations d'or. Le gouvernement de New Delhi vient de supprimer la mesure qui restreignait le plus les achats de métal précieux depuis près d'un an et demi. A savoir l'obligation pour les acheteurs d'or indiens de réexporter, sous forme de bijoux, 20 % du métal précieux, avant de pouvoir en acheter à nouveau.

    Limiter les importations d'or était une mesure difficile à mettre en place dans le pays alors premier consommateur de métal jaune au monde. Mais en août 2013, c'était une urgence : l'Inde n'arrivait plus à équilibrer le poids croissant de ses importations d'or et de pétrole dans sa balance des paiements, et la monnaie indienne, la roupie, était en chute libre.

    Depuis, bonne nouvelle pour le tableau de bord économique indien, les prix de l'or mais aussi de l'or noir, ont énormément chuté. L'Inde peut se permettre d'assouplir les règles d'importation du métal. Des contraintes qui avaient produit leurs effets pervers : le commerce était devenu le monopole des grands traders, l'activité des bijoutiers avait été ralentie et la contrebande avait atteint des sommets : près de 200 tonnes, transportées dans des carcasses de vaches ou par des passeurs.

    Pourtant, personne ne s'attendait à cette décision, la filière indienne pensait même que New Delhi durcirait les contraintes pour les acheteurs, tant leurs importations d'or étaient revenues cet automne à des niveaux record en dépit des obstacles, pour être au rendez-vous des festivals religieux, où l'or porte chance.

    Avec l'assouplissement du commerce de l'or, les bijoutiers indiens auront moins de difficulté à fournir les ornements nécessaires aux mariages, dont la saison se poursuit jusqu'au mois d'avril. Et ce, à des prix nettement moins élevés que l'an dernier : les cours de l'or ont atteint leur plus bas niveau depuis quatre ans au début du mois de novembre.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      L’Asie s’attaque au marché de l’or

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L'industrie de l'or veut réformer le prix de référence du lingot

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La contribution de l’or à l’économie mondiale

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Consommation d’or : la Chine double l’Inde

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.