GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Samedi 16 Février
Aujourd'hui
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Suède a annoncé le rappel de son ambassadeur au Guatemala (communiqué)
    • Syrie: Donald Trump demande aux Européens de rapatrier leurs jihadistes prisonniers
    • Opération de déminage à Paris après la découverte d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale: près de 1800 personnes évacuées

    La batterie bleue de l'Europe

    Un barrage hydroélectrique. Flickr/Axel Drainville

    En pleine inquiétude européenne sur l’arrivée ou pas du gaz russe dans nos tuyaux, l’annonce d’un nouveau partenariat avec la Norvège ne peut que rassurer. La Norvège, déjà géant pétrolier, est désormais appelée la batterie bleue de l’Europe. L’électricité qu’elle produit grâce à ses barrages, doit venir alimenter la Grande-Bretagne et l’Allemagne d’ici 2020. Grâce à un nouveau câble sous-marin. Un partenariat qui fonctionne déjà très bien avec le Danemark. C’est une autre manière d’imaginer ce que devrait être l’Europe de l’énergie. Les explications de Pauline Curtet.

    Covoiturage en Russie. On pensait à tort que les sites de covoiturage n’étaient pas du tout adaptés à la Russie, en raison des distances. Que l’on juge. Il faut compter 8 heures en train pour aller de Moscou à Saint-Petersbourg, 28 heures pour relier Ekaterinbourg… eh bien, ces distances ne sont apparemment pas un frein au développement des sites de covoiturage qui se développent à grande vitesse sur le territoire russe. C’est le reportage d’Etienne Bouche.

    Toujours plus de bio en Europe. Ultra-minoritaire en termes de surface agricole en Europe, le bio n’en connaît pas moins une progression vertigineuse en termes de ventes, dans les magasins spécialisés, sur les marchés et dans les supermarchés. Et les cartes du bio se redessinent constamment. Pour en parler, Daniel Vigneron du site myeurop.info.

    Baiba Circene devant ses citernes dans la fabrique de cidre à Sabile Marielle Vitureau

    Ça pétille en Lettonie. La Lettonie, ce petit pays balte n’est peut-être pas un champion du bio, mais il faudra bientôt compter avec quelques-uns de ses produits. Comme le cidre! 40 000 tonnes de pommes récoltées par an, et autant de jus qui ne demande qu’à être transformé en cidre. Marielle Vitureau a rencontré une productrice, qui fait partie de ces nouveaux ruraux, qui se sont réinstallés à la campagne. Avec la ferme intention de se développer aussi à l’international.

     

    « Avec le soutien de l’Union européenne / Direction Générale de l’Agriculture et du Développement Rural de la Commission européenne »

    115 ans et peut-être pas toutes ses dents. Emma Morano est la doyenne de l’Europe et elle est Italienne. Biographie complète avec Mathilde Auvillain.


    Sur le même sujet

    • Ukraine/Russie

      Ukraine: reprise des livraisons de gaz russe dans l'Est

      En savoir plus

    • Ukraine / Russie / UE

      Accord à Bruxelles sur la livraison de gaz russe à l'Ukraine

      En savoir plus

    • Lituanie / Ukraine

      Gaz russe: la Lituanie vers l'indépendance énergétique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.