GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Quand l’Eglise d’Allemagne réclame son impôt

    En Allemagne, tout contribuable doit déclarer sa religion à l'administration. L'État prélève sur le revenu des croyants 8 à 10% d'impôts supplémentaires reversés aux différents cultes. Getty images/Godong/UIG

    C’est la règle en Allemagne et rares sont ceux qui y échappent. L’impôt sur le culte prélevé à la source concerne 23 millions de personnes, et a rapporté 5 milliards d’euros en 2012. Ceux qui paient sont des contribuables inscrits à l’Etat civil comme catholiques ou protestants. Voilà pour la version officielle.
    Dans les faits, un Français résident en Allemagne a expérimenté toute autre chose. Bien qu’il se déclare athée, l’Eglise a tout fait pour récupérer ce qu’elle estime être son dû. Au-delà de cet exemple particulier, de nombreux Allemands non croyants pourraient être concernés. Reportage à Berlin signé Julien Méchaussie.

    Les scandales de corruption se multiplient en Roumanie, et ils atteignent tous des sommets. En l’espace de quelques jours, le ministre des Finances mais aussi le patron d'une des plus grandes agences de lutte contre la corruption ont été mis en cause. Tout comme un maire d’arrondissement à Bucarest ou encore les maires de deux grandes villes. C’est le parquet anticorruption qui est à l’origine de ces enquêtes de grande ampleur. Pour en parler, on retrouve notre correspondant à Bucarest Luca Niculescu.

    Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, qu’un programme de téléréalité suscite la polémique. Tous les dimanche à 21h30, la chaîne de télévision espagnole Cuatro diffuse « los gipsy kings », une série qui met en scène des gitans espagnols. Mais, dans cette communauté forte de 700 000 personnes, on ne se reconnaît pas dans cette caricature de « gitano ». Et les porte-paroles de la communauté expriment maintenant leur ras-le-bol face à des images stigmatisantes. A Madrid, François Musseau.

    Jouer dehors au grand air quand on est enfant, c’est bon pour la santé. A Turku, en Finlande, une crèche a pris l’adage au pied de la lettre. En plein hiver, même par moins 2 degrés, les tout petits passent presque toute la journée dehors. Une expérience qui suscite pas mal d’intérêt, et de questions. Pauline Curtet y est allée passer une journée.

    En cette année du centenaire du génocide arménien, les descendants d’Arméniens font entendre leur voix ou plutôt des voix. Celles de ceux qui ont disparu. A la galerie « Depo » d’Istanbul, Anna Barseghian et Stefan Kristensen, une artiste et un philosophe vivant en Suisse sont partis sur les traces de leurs ancêtres, ces fantômes du sud-est de la Turquie. Visite de l’exposition avec Anne Andlauer.


    Sur le même sujet

    • Allemagne

      L'Eglise allemande traque les catholiques baptisés

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.