GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La majorité des députés LREM a voté pour, mais 52 d'entre eux se sont abstenus et surtout 9 ont voté contre le texte. L'ensemble de la gauche s'est prononcée contre. LR et UDI-Indépendants se sont en majorité opposés au texte.

    Le solaire enfin rentable ?

    Un employé de l'entreprise de panneaux solaires Chaori Solar, dans l'usine de Jiujiang (province de Jiangxi). REUTERS/Stringer

    La PME française Solaire Direct prépare son introduction à la bourse de Paris pour lever des capitaux. Le photovoltaïque est devenu une énergie compétitive dans un nombre croissant de pays. Pas encore en France où l’opérateur historique résiste encore à l’émergence de ce nouveau modèle.

    Cette entreprise française créée il y a moins de dix ans est en train d'en faire la démonstration en allant chercher sa croissance à l'international dans les pays où cette énergie alternative est en train d'exploser. Après une pause de deux ans, les investissements dans le renouvelable ont rebondi en 2014, essentiellement dans le solaire. La Chine, suivie des États-Unis, sont les deux pays où l'on a le plus construit de capacités additionnelles. Les Chinois ont certes tué l'industrie européenne des panneaux photovoltaïques, mais avec cette guerre commerciale ils ont largement accéléré l'abaissement des coûts.

    Le coût de la production d'électricité solaire a fondu de 80 % en cinq ans aux États-Unis. Dans ce pays le solaire est encouragé par des crédits d'impôt. Pour les ménages qui veulent être auto-suffisants comme pour Topaz, la plus grande centrale solaire au monde, installée en Californie, et c'est vrai que cette incitation compte beaucoup pour les investisseurs.

    Sans aide publique cette énergie renouvelable est-elle compétitive ?

    Elle l'est. Au Chili, Solaire Direct participe à la construction d'un parc de 53 mégawatts qui vendra sa production au prix du marché. Le groupe pétrolier Total est aussi présent sur place via sa filiale américaine Sunpower pour le projet Salvador, destiné lui aussi au marché de gros. Le Chili est un vrai pays de cocagne pour le photovoltaïque, car l'électricité conventionnelle y est relativement chère à produire. Cette configuration est de moins en moins exceptionnelle. Le prix du solaire se rapproche de plus en plus du conventionnel.

    L'électricité solaire est devenue rentable dans bon nombre de pays. C'est le cas en Australie, en Afrique du Sud, en Inde, mais aussi au sud de l'Allemagne, au Danemark ou encore en Espagne. Cette incitation est encore bien souvent déterminante pour le financement des projets, dans les pays où il est question de supprimer les subventions, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne, pourquoi pas aux États-Unis où la reconduction du dispositif est soumise au congrès, l'essor du solaire pourrait en souffrir.

    Le solaire est-il rentable en France ?

    Difficile d'être compétitif sur un marché dominé par une électricité bon marché fournie par le parc nucléaire. Le courant solaire est encore deux fois plus cher en France qu'en Allemagne. Et puis le soutien public au solaire s'érode. Le tarif de rachat de l'électricité photovoltaïque a été une nouvelle fois revu à la baisse en début d'année. Ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle, cette baisse encourage l'industrie à rogner sur ses coûts de production. L'autre frein au solaire vient surtout d'EDF, l'opérateur historique, ou plutôt de sa filiale ERDF, chargée d'assurer la distribution.

    En France, il faut un an pour raccorder une nouvelle installation solaire au réseau contre une poignée de semaines de l'autre côté du Rhin. Cette résistance est de bonne guerre, car l'émergence de ce courant alternatif remet complètement en cause le modèle vertical et centralisateur cher à EDF. Imaginer un avenir sans électricité conventionnelle est même tabou. L'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie, s'apprêtait à publier une étude sur une France verte à 100 % en 2050 lors d'un colloque prévu à la mi-avril, mais le sujet a disparu du programme. Car bien trop explosif au pays de l'atome civil prétendent les organisations non gouvernementales.


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud

      L’Afrique du Sud inaugure sa première centrale solaire thermique

      En savoir plus

    • Brésil

      Le Brésil accorde son feu vert à la construction de parcs solaires

      En savoir plus

    • Union européenne / Chine

      L'UE impose des mesures antidumping pour les panneaux solaires chinois

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Pourquoi le Brexit sans accord défendu par Boris Johnson inquiète les pays africains

    Pourquoi le Brexit sans accord défendu par Boris Johnson inquiète les pays africains
    Au Royaume-Uni, Boris Johnson devrait logiquement succéder à Theresa May au poste de Premier ministre à l’issue du vote organisé par le parti conservateur. C’est donc un partisan d’un Brexit dur qui prend les commandes. Si sa ligne s’impose, elle provoquera (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.